Politique

Franck Passi (OM) répond à François Hollande

Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse vendredi 14 octobre 2016 à 15:52

L'entraîneur de l'OM Franck Passi tout sourire de reprendre de volée François Hollande
L'entraîneur de l'OM Franck Passi tout sourire de reprendre de volée François Hollande © Radio France - Tony Selliez

Le chef de l'Etat, dans un livre paru cette semaine, conseille à certains footballeurs une "musculation du cerveau". L'entraîneur de l'Olympique de Marseille le reprend de volée.

L'entraîneur de l'OM Franck Passi aurait pu botter en touche, il a préféré répondre à François Hollande. Du moins aux propos du Président de la république dans un livre paru cette semaine et intitulé "Un Président ne devrait pas dire ça"

On peut notamment y lire que le chef de l'Etat conseille à certains footballeurs "une musculation du cerveau" ou encore, toujours à propos des footballeurs, il déclare qu'ils "sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation".

"Parfois il ne faut pas faire de généralité (..) Tout n'est pas vrai. Lorsqu'on est du milieu, on se rend compte tous les jours qu'il y a des efforts fournis à ce niveau-là. Dans les centres de formation, de plus en plus, il y a des joueurs qui passent le baccalauréat, qui font des études. Ils essaient de préparer l'après-foot. Parce que le foot c'est 7 ans de carrière en moyenne en France. Après il faut faire quelque chose, donc il faut aussi meubler son cerveau" Franc Passi, entraîneur de l'OM

Franck Passi à propos des déclarations de François Hollande : "ne pas faire de généralités"

Des joueurs et entraîneurs d'autres clubs de Ligue 1 ont également réagi à ces propos de François Hollande. A Lyon par exemple, Nabil Fékir déclare ainsi ""Chacun pense ce qu'il veut. Il y a de gens bêtes et des gens intelligents partout, et pas seulement dans le football. Mais s'il estime que les footballeurs ne sont pas très intelligents, c'est qu'il ne connaît pas assez de footballeurs".

L'entraîneur de Toulouse Pascal Dupraz lui aussi est venu défendre sa corporation "J'ai envie de lui dire au président de la République" même s'"il a d'autres chats à fouetter, il va falloir qu'il fasse campagne et c'est pas gagné (..). Je voulais simplement lui dire qu'il y a des footballeurs qui ont des têtes bien faites et c'est la plupart".

Partager sur :