Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan : deux candidats eurosceptiques à la présidentielle

mercredi 29 mars 2017 à 19:47 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Le premier tour de l’élection présidentielle est dans un peu plus de trois semaines. Onze candidats se présentent, et parmi eux, il y a ceux que l’on nomme « les petits candidats ». Focus sur les programmes de François Asselineau et de Nicolas Dupont-Aignan.

Nicolas Dupont Aignan et François Asselineau
Nicolas Dupont Aignan et François Asselineau © Maxppp - Daniel Fouray / Quentin Veuillet

Côte-d'Or, France

Le 23 avril prochain, les Français voteront pour le premier tour de l’élection présidentielle. Ils ont le choix parmi onze candidats. Parmi eux, il y a « les petits candidats », ceux qui ont un faible pourcentage d’intentions de vote dans les sondages. François Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan sont deux candidats qui mettent en avant la souveraineté de la France

Sortir de l’Union européenne, sortir de l’euro et sortir de l’Otan

François Asselineau, le candidat de l’UPR et Nicolas Dupont Aignan, le candidat de Debout la France, ont reçu respectivement 23 et 16 parrainages de la part des maires de Côte-d’Or. Mais on ne peut pas vraiment parler de soutiens, parce qu’ils ont plutôt donné leur signature pour donner la parole à un « petit candidat » que parce qu’ils adhèrent complètement à leurs idées.

Le parti de François Asselineau compte environ 150 adhérents dans le département. Édouard Clair, 28 ans et viticulteur à Marsannay-la-Côte est le représentant départemental du candidat. S’il a choisi de rejoindre Asselineau, c’est parce que " la démocratie en France ne fonctionne plus. " Pour lui redonner tout son rôle " il y a trois moyens, explique t-il : sortir de l’Union européenne, sortir de l’euro et sortir de l’Otan." Il ne craint pas un risque de repli de la France sur elle-même : " au contraire, c’est en sortant de l’Europe qu’on s’ouvrira au monde. Comme le dit souvent François Asselineau, si on sort de l’UE, on sort de trois traités seulement, mais il en reste des milliers d’autres qui nous lient avec les autres pays du monde. "

Faire de l’UE une union de coopération

Maxime Thiébaut, lui, défend les idées de Nicolas Dupont-Aignan. Pas très éloignées de celles de François Asselineau, mais pas tout à fait les mêmes non plus. Il ne veut plus d’une politique qu’il estime dictée par Bruxelles ou par Angela Merkel. " Nicolas Dupont-Aignan c’est un gaulliste, il a une vision pour la France. François Asselineau veut simplement sortir de l’UE pour sortir de l’UE. Nous on veut que l’Union européenne soit une Europe de coopération, avec des projets comme airbus, arianespace ou encore une coopération sur la recherche médicale. On est pas anti-européen mais on veut une Europe qui servent les intérêts des peuples européens "

  - Aucun(e)
- Denis Souilla © Radio France / Photos © Maxppp