Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Asselineau : le candidat de l'UPR soutenu par 200 adhérents en Dordogne

samedi 25 mars 2017 à 18:32 Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord

A un mois tout juste du premier tour de l'élection présidentielle, François Asselineau célèbre ce samedi les dix ans de son parti, l'Union Populaire Républicaine (UPR) qui compte un peu plus de 20 000 adhérents en France, dont 200 en Dordogne.

François Asselineau fête les 10 ans de son mouvement l'UPR ce week-end.
François Asselineau fête les 10 ans de son mouvement l'UPR ce week-end. © Maxppp - Maxppp

Dordogne, France

C'est la fête ce samedi pour François Asselineau, le candidat de l'Union Populaire Républicaine (UPR) : son mouvement politique a 10 ans. Et à un mois toutpile du premier tour de l'élection présidentielle, il compte de plus en plus d'adhérents.

200 adhérents périgourdins

"C'est une croissance exponentielle", lâche Antoine Da Costa, le chef délégué régional en Aquitaine. "La Dordogne est l'un des départements de la Nouvelle-Aquitaine qui a le plus parrainé François Asselineau pour la présidentielle." Dix-sept maires périgourdins en effet lui ont accordé leur voix, la plupart maires de petites communes.

ECOUTER | 17 maires périgourdins ont parrainé François Asselineau

C'est le cas de Marcel Lavoix, le maire de Saint-Martin-le-Pin, village de 300 habitants dans le Nontronnais. Cet élu "plutôt de gauche", a voulu laisser sa chance au candidat "de ce petit parti, qu'il puisse dire ce qu'il a à dire."

Il parle du tissu rural, de nos petites communes... pour moi c'est très important
— Marcel Lavoix, maire de Saint-Martin-le-Pin

Antoine Da Costa reconnaît que le parti a été approché par "énormément de maires ruraux", ceux qui souffrent de la situation "face à la loi Notre, à la destruction programmée de 20 000 communes en France."

Aujourd'hui, en Dordogne, l'UPR recense 200 adhérents. "On pourrait être entre 350 et 400 au moment des législatives dans le département", lance Antoine Da Costa. Au niveau national, actuellement à 20 342 militants, le parti espère en rassembler 25 000 à la présidentielle, et "au moins 35 000" d'ici les élections législatives en juin prochain.