Politique

François Bayrou à Pau pour sa première sortie comme ministre de la Justice

Par France Bleu Béarn et Marie-Line Napias, France Bleu Béarn et France Bleu vendredi 19 mai 2017 à 19:52

François Bayrou après sa rencontre avec le personnel du tribunal de grande instance, et la cour d'appel de Pau.
François Bayrou après sa rencontre avec le personnel du tribunal de grande instance, et la cour d'appel de Pau. © Radio France - Marie-line Napias

François Bayrou a choisi la ville dont il est le maire pour sa première sortie en tant que Garde des Sceaux, ce vendredi. Il a fait le tour des institutions judiciaires, s'est rendu pour la première fois à la maison d'arrêt et s'est exprimé sur l'affaire El Sistema.

François Bayrou a choisi sa terre d'élection pour sa première sortie ministérielle. Le nouveau Garde des Sceaux a fait le tour des institutions judiciaires de Pau au cours de la journée. Au programme : services de la protection judiciaire de la jeunesse, tribunal administratif, tribunal de grande instance, pour finir avec la maison d'arrêt. Le ministre d'Etat a profité de cette visite pour garantir que la cour d'appel resterait bien à Pau.

Le président du tribunal administratif, Alexandre Badi, s'est réjoui que François Bayrou ait choisi sa juridiction pour sa première sortie : "C'est frappant qu'il se rende dans un tribunal qui siège dans sa ville et qu'il se soit rapproché tout de suite des magistrats de la juridiction. Il a pris la mesure des questions qui pourront lui être posées pendant son mandat au ministère."

"On ne le voit pas souvent"

Sur le chemin du ministre, une habitante s'étonne :"Il n'est pas à Paris?!". Quelques Palois rencontrés pendant la visite étaient visiblement surpris de voir François Bayrou de retour à Pau, lui qui était à Paris depuis plusieurs jours et qui n'a pas pu se rendre au conseil municipal la semaine précédente à cause d'un problème technique sur son avion. "On est de Pau mais on ne le voit pas souvent, il n'est pas souvent dans la rue", regrette une passante, ravie de le voir enfin ce jour-là.

"Il est pas à Paris?!" Une habitante

L'affaire El Sistema, "une blague complète"

Le ministre s'est également exprimé sur sa mise en examen dans l'affaire El Sistema au cours de cette journée où, hasard du calendrier, la date de son procès pour diffamation dans l'affaire El Sistema a été connue :

"C'est une blague complète. Je déclarerai, chaque fois qu'on me posera des questions sur ce sujet, que toute tentative de prendre de l'argent aux contribuables de ma ville me trouverait toujours sur son chemin. J'ai dit en tant que maire de Pau que le jour où l'affaire viendra devant la cour, je serai là et j'apporterai les documents. Vous verrez ce jour-là à quel point les juges savent faire justice de toute procédure abusive." — François Bayrou

"Quand cette affaire sera devant la cour, je serai là" François Bayrou

La plainte déposée en septembre 2015 par l'association de musique El Sistema vise une déclaration de François Bayrou lors d'un conseil d'agglomération. Il avait suspecté l'association avec laquelle la mairie travaillait autour de la musique dans les écoles paloises de "s'enrichir indûment en instrumentalisant des expériences humanistes et musicales à son profit" et "en tentant d'extorquer des contributions financières aux communes qu'elle démarche". Le procès se tiendra en janvier 2019 au tribunal correctionnel de Paris.

Il visite la prison pour la première fois

François Bayrou a terminé sa journée par la visite de la maison d'arrêt de Pau, rue Bourbaki. Il n'avait jamais visité l'établissement ni en tant que maire, ni en tant que député. Il a rencontré des détenus et le personnel pénitentiaire.

Eric Vigier, délégué du syndicat UFAP, a plaidé la cause d'une nouvelle prison à taille humaine

"Les constructions actuelles de 500 places, c'est assez inhumain et compliqué à gérer. Dans les établissements à petite structure, comme ici à Pau, la gestion est différente. On préfère garder ce genre de structure. Même pour le détenu, c'est mieux". — Eric Vigier, délégué du syndicat pénitentiaire UFAP

Au cours de sa visite, François Bayrou a également fait connaître quelques noms de son nouveau cabinet. Il emmène Nicolas Pernot avec lui place Vendôme : le directeur général des services de la ville et de l'agglomération depuis 2014 devient son conseiller spécial. Il a également travaillé au Havre avec le premier ministre, Edouard Philippe. Laurence Despaux, directrice de la communication, rejoint aussi son cabinet.