Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Cuillandre candidat aux municipales à Brest en 2020

François Cuillandre a mis fin au suspens en annonçant sur France Bleu Breizh Izel sa candidature pour les municipales de 2020, où plutôt sa candidature aux primaires organisées au Parti Socialiste.

François Cuillandre a annoncé sa candidature sur France Bleu Breizh Izel.
François Cuillandre a annoncé sa candidature sur France Bleu Breizh Izel. © Radio France - Valérie Le Nigen

Brest, France

Vous vous présentez ou pas ? "La réponse est oui", nous a dit François Cuillandre, invité en direct ce jeudi matin.

Candidat "à la candidature" précise-t-il car il faudra passer par un vote des adhérents du Parti Socialiste.  Techniquement, les socialistes ont jusqu'au 23 septembre pour déposer leurs candidatures. Yohann Nedelec, maire du Relecq et premier secrétaire fédération du PS s'était dit intéressé si François Cuillandre n'était pas candidat. On attend aussi une décision de Thierry Fayret, le premier adjoint à Brest. 

Un vote des adhérents le 7 octobre

Le vote des adhérents interviendra le 7 octobre même s'il y a un seul candidat en lice. Les adhérents sont actuellement 160 environs à jour de cotisation. 

" J'aime ma ville"

François Cuillandre  dit qu'il a pris cette décision parce qu'il aime sa ville et qu'il "a l'intuition d'avoir de meilleurs chances qu'un autre candidat socialiste". Il estime ne pas avoir terminé sa mission à la tête de Brest : "il reste des projets à mettre en oeuvre, des projets d'urbanisme à Recouvrance par exemple ou la deuxième ligne de tram".

Une situation compliquée pour la majorité sortante

Il faut dire que la  situation pour la majorité sortante s'est compliquée avec l'annonce d'une liste indépendante des écologistes. Europe Ecologie Les Verts part seul avec en tête de liste, le binôme Ronan Pichon et Marion Maury. 

Une candidature alors que l'actualité brestoise est marquée par des violences 

Cette annonce de candidature intervient alors que l'actualité à Brest est marquée par les récentes violences quartier Kerourien. François Cuillandre demande, comme son collègue de Quimper Ludovic Jolivet, davantage de moyens humains. Il manque une centaine de policiers à Brest selon son maire. "Au-delà de la violence, il y a une toile de fond sur le trafic de stupéfiants et c'est pour cela que j'ai demandé une réflexion nationale sur la possibilité d'une légalisation. Soit on met les moyens policiers nécessaires et on fait de la coopération avec les Etats d'où viennent les marchandises comme le Maroc, soit on a une vraie réflexion sur la légalisation".

Déjà en lice... 

En Marche a déjà désigné son candidat, l'ancien socialiste Marc Coatanéa. A droite, Bernadette Malgorn, la cheffe de l'opposition emmènera une liste. L'UDI a investi Nathalie Collovati. D'autres investitures sont à venir, chez les insoumis ou au Rassemblement National. 

Choix de la station

France Bleu