Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

François de Rugy élu président de l'Assemblée nationale

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

François de Rugy a été élu ce mardi président de l'Assemblée nationale, avec 353 voix sur 543 bulletins exprimés. Le député de Loire-Atlantique, élu sous l'étiquette La République en marche, remplace le socialiste Claude Bartolone.

François de Rugy à l'Assemblée nationale, le 15 septembre 2015.
François de Rugy à l'Assemblée nationale, le 15 septembre 2015. © Maxppp -

Le député de Loire-Atlantique François de Rugy a été élu président de l'Assemblée nationale, ce mardi. Il a recueilli 353 voix sur 543 bulletins exprimés. Plus tôt dans la journée, il avait été désigné candidat par les membres du groupe majoritaire de La République en marche, et faisait donc figure de favori.

À LIRE AUSSI : Qui est François de Rugy, élu président de l'Assemblée nationale ?

Un mandat de président deux fois plus court

C'est donc sans surprise que François de Rugy a été élu dès le premier tour, puisque ce groupe LREM dispose de la majorité absolue à l'Assemblée. Jean-Charles Taugourdeau (Les Républicains) a recueilli 94 voix, devant Laurence Dumont, du groupe Nouvelle gauche (ex-PS, 32 voix), Caroline Fiat (La France insoumise), qui avait reçu le soutien du groupe de la gauche démocrate et républicaine (30 voix) et Laure de la Raudière, du groupe LR constructifs, UDI et indépendants (34).

Dans la Constitution, le mandat du président de l'Assemblée dure tout le temps de la législature. Mais Richard Ferrand, patron du groupe majoritaire, a annoncé que le "perchoir" et tous les autres postes à responsabilité occupés par La République en marche seront remis en jeu à mi-mandat, dans deux ans et demi. Les sortants ne pourront se représenter pour ces postes. François de Rugy ne restera donc pas président de l'Assemblée nationale pendant cinq ans. Reste à savoir comment ces postes seront remis en jeu, puisque la Constitution ne prévoit rien en la matière.

Un personnage central

Le rôle du Président est important pour le travail à l'Assemblée : lors des séances publiques au Palais Bourbon, le président de l'Assemblée nationale ouvre et lève notamment les séances, mène les débats, veille au respect du règlement interne et à la discipline au sein de l'hémicycle.

Mercredi, le bureau de l'Assemblée sera constitué (éventuellement par un vote). C'est à lui que revient de gérer l'organisation de l'institution, de veiller au respect de la déontologie, ou encore de lever les immunités parlementaires. Jeudi seront composées huit commissions permanentes de l'Assemblée (Finances, Lois, Affaires sociales...). Enfin, la conférence des présidents, qui réunit autour du président de l'Assemblée les chefs de file des groupes politiques et les présidents de commission, fixera un premier calendrier de travail.

À LIRE AUSSI : À quoi sert le président de l'Assemblée nationale ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess