Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François de Rugy en Corrèze : "la transition écologique passe par le bois"

lundi 11 février 2019 à 23:53 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Le ministre de la transition écologique était en visite en Creuse et Corrèze, sur le territoire du Parc Naturel Régional de Millevaches. François de Rugy en a profité pour rencontrer des acteurs de la filière bois grandement attaqués ces derniers mois. Il leur a apporté son soutien plein et entier.

François de Rugy a plaidé auprès des professionnels de la filière pour le développement de l'utilisation de la ressource en bois.
François de Rugy a plaidé auprès des professionnels de la filière pour le développement de l'utilisation de la ressource en bois. © Radio France - Philippe Graziani

Corrèze

François de Rugy est venu en Corrèze à l'invitation de Philippe Connan, le président du Parc Naturel de Millevaches. Les deux hommes se connaissent depuis 30 ans et surtout le ministre de la Transition écologique a signé en décembre le renouvellement de la charte du PNR pour 15 ans. François de Rugy s'est donc rendu au siège du parc à Millevaches puis à Saint-Sulpice-les-Bois pour rencontrer des élus et acteurs du développement sur le territoire. Il s'est ensuite rendu à Meymac avec un arrêt au Mont-Bessou pour voir un chantier de l'école forestière de Meymac avant de se rendre à l'école elle-même dont il a pu découvrir les formations.

Une condamnation qui fait du bien

C'est à l'école forestière que François de Rugy a rencontré des professionnels de la filière bois. Ces derniers sont grandement attaqués en Corrèze depuis plusieurs mois. Il y a l'opposition au projet d'usine à pellets de Bugeat/Viam mais surtout l'incendie criminel en décembre de l'usine Mécafor d'Ussel. Un traumatisme pour les forestiers ! Ces professionnels attendaient une condamnation ferme de cet acte. Ils l'ont eue. "Ces méthodes qui relèvent quasiment de l'attentat sont inacceptables" s'insurge le ministre. Des propos qui sont allés droit au cœur des professionnels. Et en premier lieu chez Eric Paillot, patron de Mécafor. "Je pense à tous les salariés de l'entreprise qui à mon avis vont se sentir renforcés dans leur métier et dans le sens de leur métier surtout"

Il faut une stratégie plus volontariste sur l'utilisation de la ressource en bois" François de Rugy

Plus encore François de Rugy a plaidé pour le développement de l'utilisation du bois sous toutes ses formes, pour la construction comme pour le chauffage, y compris sous la forme de pellets. Car pour le ministre de la Transition écologique les opposants aux coupes d'arbres en général se trompent de cible. "La transition écologique passe par le bois" pour François de Rugy qui estime qu'il faut donc une "politique plus volontariste sur l'utilisation de la ressource". Un soutien pour les forestiers qui leur a beaucoup plu. 

Visite surprise à Chamberet

Après sa visite dans le PNR de Millevaches, avant de repartir vers Paris, François de Rugy a créé la surprise en s'invitant à un débat, à Chamberet. Il a répondu aux côtés du député Christophe Jerrétie aux questions des 70 personnes présentes.