Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

François de Rugy en visite en Mayenne : "Mon état d'esprit c'est de rassembler" pour les régionales

-
Par , France Bleu Mayenne

François De Rugy était ce jeudi en Mayenne. Le candidat La République En Marche visitait une ferme à Livré-la-Touche et a présenté sa tête de liste dans notre département. Il a réitéré ses messages d'ouverture à l'attention de ses adversaires du Parti socialiste et des Républicains.

Le candidat La République En Marche visitait une ferme à Livré-la-Touche et a présenté sa tête de liste dans notre département, Laurence Deschamps (au centre).
Le candidat La République En Marche visitait une ferme à Livré-la-Touche et a présenté sa tête de liste dans notre département, Laurence Deschamps (au centre). © Radio France - Nicolas Joly

"La porte est ouverte", avait dit François de Rugy. Le candidat La République en Marche à la présidence des Pays de la Loire renouvelle son appel du pied à ses concurrents du Parti socialiste et des Républicains. En visite en Mayenne ce jeudi, il précise sa pensée et n'exclut pas des alliances au second tour. Son but : faire barrage à ceux qu'il considère comme des extrêmes.

"Mon état d'esprit, c'est de rassembler"

"Mon état d'esprit, c'est de rassembler", affirme François de Rugy. Le candidat macroniste met en avant ce qu'il estime être une "tradition" des Pays de la Loire : "Le fait de vouloir faire une politique raisonnable pour notre région. Ne pas embarquer notre région vers les extrêmes." Selon lui, "ce danger existe avec l'extrême-droite, élection après élection" et il regrette que "Les Verts se laissent aller à une alliance avec la France Insoumise".

Le candidat La République en Marche à la présidence de la Région des Pays de la Loire visitait la ferme Colas à Livré-la-Touche, une exploitation laitière
Le candidat La République en Marche à la présidence de la Région des Pays de la Loire visitait la ferme Colas à Livré-la-Touche, une exploitation laitière © Radio France - Nicolas Joly

Une campagne loin des affaires ?

Le candidat La République En Marche visitait une ferme à Livré-la-Touche et a présenté sa tête de liste dans notre département : Laurence Deschamps, maire de Châtelain de 2014 à 2020, qui ne s'était pas représentée l'année dernière. Une campagne locale bien loin des affaires de homards et de fonds publics révélées par Mediapart, qui l'ont obligé à quitter le ministère de la Transition écologique en 2019. 

François de Rugy estime que ces affaires ne l'empêchent pas de briguer un nouveau mandat, jugeant qu'il y a "un sacré décalage entre la vague médiatique, l'image qu'on a voulu me coller à l'époque et la réalité". Ces polémiques sont pourtant toujours vivaces sur les réseaux sociaux, et le mot "homard" apparaît en tête des résultats lorsque l'on entre le nom du candidat dans les moteurs de recherche. Cela peut-il handicaper sa campagne ? "Chacun jugera", tranche-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess