Politique

François de Rugy lance sa campagne pour la primaire de gauche

Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan lundi 24 octobre 2016 à 5:00

Le député François De Rugy lance sa campagne pour la primaire à gauche
Le député François De Rugy lance sa campagne pour la primaire à gauche © Maxppp -

Le député écologiste de Loire-Atlantique François De Rugy a lancé ce week-end sa campagne pour la primaire de la gauche organisée en janvier. Il dit être le seul candidat crédible pour défendre l'écologie.

Après avoir claqué la porte du parti EELV (Europe Ecologie les Verts) l'an dernier, François De Rugy a lancé ce week-end à Paris sa campagne pour la primaire de la gauche organisée en janvier prochain. Il dit être le seul candidat crédible pour défendre l'écologie. Il fait allusion à Arnaud Montebourg qui voulait selon lui rouvrir les mines de charbon en Lorraine, le député de Loire-Atlantique ne voit pas non plus de fibre écolo chez les autres candidats déclarés ou supposés. Et même si Ségolène Royal devait se présenter à cette primaire, François De Rugy maintiendra sa candidature.

Il se définit comme un écologiste pragmatique

Le député qui fêtera ses 43 ans en décembre est en désaccord avec la ligne politique suivie par Europe Ecologie les Verts, c'est pour cette raison qu'il a quitté ce parti avec fracas l'an dernier, il revendique une "écologie pragmatique" (fondée sur des alliances) et critique "l'écologie isolée" de ses anciens amis. Dans son projet, François De Rugy veut en finir avec le nucléaire et avec les centrales thermiques comme celle de Cordemais, mais à condition précise t'il de reconvertir les sites et les salariés. Il se dit également favorable à l'instauration de la taxe poids-lourds abandonnée par le gouvernement.

Il préfère Ruquier à Hanouna

François De Rugy doit désormais se faire connaitre auprès du grand public, il dispose d'un maigre budget de 30.000 euros pour aller à la rencontre des électeurs à travers la France et il espère compter sur les adhérents de son micro-parti "Ecologistes", il en revendique un petit millier. Il y aura aussi les plateaux de télévision que le député fréquente régulièrement mais il ne veut pas aller partout. Il refusera les émissions du style "Touche pas à mon poste" de Cyril Hanouna, en revanche si Laurent Ruquier l'invite il ne dira pas non.

Partager sur :