Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Fillon confirme et s'impose largement en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges

dimanche 27 novembre 2016 à 23:46 Par Esteban Pinel, France Bleu Sud Lorraine

Largement en tête au premier tour dimanche 20 novembre, François Fillon a remporté la primaire de la droite et du centre ce dimanche. Comme la semaine dernière, l'ancien Premier ministre récolte une grande majorité des voix en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.

François Fillon remporte la première primaire de la droite et du centre.
François Fillon remporte la première primaire de la droite et du centre. © Maxppp - Yoan Valat

Lorraine, France

Favori à l'issue du premier tour, François Fillon a donc remporté la primaire de la droite et du centre, ce dimanche 27 novembre. Une victoire nette, avec 66,6 % des voix selon des résultats partiels (9.740 bureaux dépouillés sur 10.228) contre 33,4 % pour Alain Juppé.

Un résultat qui se confirme en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, où l'ancien Premier ministre a été largement plébiscité par les votants. Comme la semaine dernière.

Environ 35.000 personnes ont voté ce dimanche en Meurthe-et-Moselle. "Un bon résultat, au delà des espérances", estime t-on du côté des Républicains. François Fillon a récolté 66,85 % des voix, contre 33,15 % pour le maire de Bordeaux. C'est surtout Nancy, fief de Laurent Hénart, qui réduit quelque peu l'écart. Car dans la plupart des circonscriptions, M.Fillon a atteint ou dépassé les 70 %.

Le maire de Nancy et président du Parti radical est prêt à se ranger derrière François Fillon. À condition d'avoir quelques garanties sur des thèmes comme l'éducation, la santé et le financement des collectivités locales. L'heure est donc au dialogue, pour se rassembler derrière le candidat de la droite. En attendant, Laurent Hénart est satisfait de la campagne menée par Alain Juppé.

La réaction de Laurent Hénart, maire de Nancy et président du Parti radical, soutien d'Alain Juppé.

Dans les Vosges, le score est sans appel pour François Fillon. Les 18 621 votants n'ont pas fait de détail : 76,39 % contre 23,61 % en faveur du vainqueur de la primaire. Il a même raflé 78,10 % des suffrages dans la 3e circonscription (celle de Remiremont).

Des militants de François Fillon se sont retrouvés dans un restaurant de la place Stanislas à Nancy, autour de Valérie Debord et Mathieu Dap, le délégué de M.Fillon en Meurthe et Moselle. Parmi ces soutiens, Valentin Dethou 22 ans, référent départemental de Bruno Le Maire pendant cette primaire. Il s'est rallié au candidat sarthois à l'issue du premier tour.

Valentin Dethou, soutien de François Fillon au second tour de la primaire

Place désormais à la présidentielle en mai prochain pour François Fillon. Pour Alain Juppé, en revanche, cette défaite sonne le glas de la des ambitions "élyséennes" du maire de Bordeaux. Qu'à cela ne tienne, les internautes ont tenu à lui exprimer leur soutien, non sans humour :