Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Fillon en meeting à Quimper : "Mes amis, je résiste !"

jeudi 30 mars 2017 à 18:21 - Mis à jour le jeudi 30 mars 2017 à 20:05 Par Jérôme Collin et Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Le candidat de la droite était au Parc des expositions de Quimper ce jeudi. Il y tenait un meeting, quelques heures après son grand oral au congrès de la FNSEA à Brest. François Fillon a pris la parole devant plus de 2500 personnes.

François Fillon s'est exprimé au Parc des expositions de Quimper ce jeudi 30 mars
François Fillon s'est exprimé au Parc des expositions de Quimper ce jeudi 30 mars © Radio France - Benjamin Bourgine

Quimper, France

François Fillon était à Quimper ce jeudi 30 mars. Le candidat vainqueur de la primaire de la droite y tenait un meeting au Parc des expositions à partir de 18 heures. Entre 2 500 et 3 000 personnes étaient présentes dans le public. Mais personne n'a dû attendre dehors, contrairement à ce qu'expliquait l'un des organisateurs.

Je résiste et je m'oppose à ce pouvoir socialiste qui a tellement échoué, qui a perdu toutes les batailles" François Fillon, à Quimper

"La France n'en peut plus du chomage, de l'insécurité, de la perte d'autorité dans tous les domaines de notre société" a rajouté le candidat Les Républicains.

François Fillon poursuit sa visite en Bretagne. Il était ce jeudi matin à Brest, pour la clôture du congrès de la FNSEA. Dans son discours à Quimper, il est d'ailleurs revenu sur son programme de défense de l'agriculture. "J'ai construit mon projet en pensant aux agriculteurs que j'ai vu à Brest. Le monde a changé mais l'agriculture est toujours garante de notre souveraineté alimentaire. Je veux abroger toutes les normes françaises ajoutées aux normes européennes."

François Fillon s'est exprimé pendant moins d'une heure  - Radio France
François Fillon s'est exprimé pendant moins d'une heure © Radio France - Benjamin Bourgine

Un François Fillon offensif

Le candidat de la droite a défendu son bilan en tant que premier ministre lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy. "J'ai lutté contre la grande crise mondiale de 2008 avec Nicolas Sarkozy. Nous n'avons pas eu à rougir de nos résultats" a déclaré François Fillon. Il s'en est violemment pris au bilan de François Hollande.

Impossible est devenu français, désespérément français. Nous avons renoncé à toutes les exigences. Moi je veux une France qui soit à l'avant-garde de notre monde" François Fillon

Il a rappelé sa volonté de supprimer 500 000 postes de fonctionnaire s'il est élu. "Nous empruntons des sommes colossales pour payer les salaires de nos fonctionnaires, pour rembourser nos dettes, ce qui est absurde. Je suis le seul à vouloir rompre le cercle vicieux de la dette publique" a lancé François Fillon devant le public du Parc des expositions de Quimper.

Le rétablissement de l'autorité et de l'ordre comme objectif

François Fillon s'en est également pris au manque d'autorité qui caractériserait, selon lui, le quinquennat de François Hollande. "Il n'y a pas de liberté dans un pays où l'on laisse les gangs imposer les lois qui ne sont pas celles de la République".

L'Etat a peur d'appliquer quelque autorité que ce soit. A Notre-Dame-des-Landes par exemple, occupée depuis des années par des hors-la-loi en dépit des décisions de justice. C'est l'autorité de l'Etat qui est bafouée" François Fillon

Le meeting de François Fillon s'est terminé par une Marseillaise. François Baroin (à gauche) était présent. - Aucun(e)
Le meeting de François Fillon s'est terminé par une Marseillaise. François Baroin (à gauche) était présent. - Capture d'écran Facebook

Emmanuel Macron principale cible des attaques

A Quimper, le candidat a été accueilli par le maire Les Républicains Ludovic Jolivet. "Les bretons ont tous une pensée pour Pénélope" a déclaré le maire de Quimper. François Goulard, le président du conseil départemental du Morbihan, a également pris la parole avant François Fillon. Et la cible est claire : "Emmanuel Macron est le clone de François Hollande". Son homologue dans les Côtes d'Armor surenchérit : "Macron, il n'est même pas conseiller municipal de sa rue" assène Alain Cadec.

Dans les gradins du Parc des expositions, il y a des militants de droite mais aussi des curieux venus se renseigner.

François Fillon, c'est le meilleur candidat pour l'agriculture et pour la France", témoigne Denis, un agriculteur

Un concert de casseroles pour accueillir François Fillon

Comme à chaque meeting depuis l'affaire des emplois présumés fictifs, le candidat de la droite n'a pas pu échapper à un accueil hostile d'une trentaine de militants de gauche et alternatifs. Munis de casserole, ils ont fait du bruit devant le Parc des expositions de Quimper en scandant "Fillon, démission".