Politique

François Hollande à Brest confirme ses annonces en faveur de l'apprentissage

Par Mélodie Pépin, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel jeudi 30 avril 2015 à 11:35

François Hollande à Brest
François Hollande à Brest © Maxppp

François Hollande veut relancer l'apprentissage en France. Lors de sa visite à Brest ce jeudi, il l'a réaffirmé en fixant un objectif : 500 000 apprentis en France d'ici 2017. Il a aussi confirmé que les très petites entreprises qui accueillent un apprenti de moins de 18 ans n'auront plus rien sur ces emplois la première année.

François Hollande multiplie les visites de terrain. Ce jeudi, il est venu en visite à Brest  pour y détailler les mesures en faveur de l'apprentissage après avoir annoncé le 19 avril dans Le Supplémen t sur Canal Plus, que les petites entreprises embauchant des "apprentis mineurs ", ne paieraient aucune charge sur ces emplois.

Plus de salaires ni de charges à payer pour les TPE 

Lors de sa visite, le président a confirmé cette annonce faite sur le plateau de Canal Plus, en y fixant des contours plus précis. Les très petites entreprises qui accueillent un apprenti de moins de 18 ans seront exonérées de salaire et de de cotisations sociales pour ces emplois, lors de la première année seulement . L'annonce doit prendre effet au 1er juillet 2015. "Cela représente une aide sur l'année de 4.400 euros" , a-t-il précisé. Après la première année, l'entreprise bénéficiera d'un régime d'aide déjà lancé en septembre dernier.

500 000 apprentis d'ici 2017

François Hollande a aussi rappelé l'objectif qu'il s'est fixé : *"500 000 apprentis en France d'ici 2017"* .  Actuellement, la France compte 430 000 apprentis. Pour le président, il s'agit de r elancer l'apprentissage en perte de vitesse depuis deux ans puisque le nombre d'apprentis a reculé de 60 000. "L'apprentissage, c'est une voie d'excellence" , a rappelé François Hollande au campus des métiers de Brest. Un déplacement aussi pour réaffirmer ses engagements de campagne auprès de la jeunesse à laquelle il voulait redonner espoir. "Nous ne réussirons que si la jeunesse réussit" ** , a-t-il conclu. 

Des mesures qui interviennent dans un contexte tendu sur le marché de l'emploi avec un nouveau record du chômage en mars qui atteint 3. 51 millions de demandeurs d'emplois. 

Une visite express de 3h

François Hollande a atterri peu après 10h à Guipavas jeudi matin. Il s'est d'abord rendu au lycée Vauban à Brest pour inaugurer le nouveau campus des métiers et des qualifications des industries de la mer.

 

François Hollande s'est ensuite rendu à Guipavas pour inaugurer un nouveau centre de formation d'apprentis créé par la Chambre de commerce et d'industrie. Il a quitté le campus des métiers peu après 13h, mais avant il a dû se prêter au jeu des selfies avec les étudiants.

 

 

Le président de la République était accompagné du ministre du travail, François Rebsamen, du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian et de la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

C'est la troisième visite du président François Hollande dans le Finistère . Sa première visite remonte au 14 juillet 2012 lors des fêtes maritimes de Brest. La deuxième visite sur l'île de Sein le 25 août 2014 pour les commémorations des 70 ans de la Libération a été très médiatisée, avec l'image d'un président qui prononce un discours sous des trombes d'eau. Pour cette troisième visite, la pluie était encore une fois de la partie.