Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Hollande cherche bien un logement en Corrèze pour l'après-Élysée

lundi 10 avril 2017 à 5:05 - Mis à jour le lundi 10 avril 2017 à 8:22 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin et France Bleu

Certains médias en avait fait leur poisson d'avril, mais en réalité, François Hollande a effectivement bien l'intention d'acquérir pour la première fois un bien dans son département d'adoption et d'élection.

François Hollande n'a encore jamais été propriétaire d'un bien en Corrèze
François Hollande n'a encore jamais été propriétaire d'un bien en Corrèze © Maxppp - Olivier Boitet

"Il a missionné quelques personnes pour le faire, dont moi". C'est Bernard Combes, le maire de Tulle et conseiller de François Hollande à l’Élysée, qui parle. En clair le Président de la République a demandé à des amis corréziens de lui trouver un bien qu'il puisse acquérir. "Au minimum dans le proche territoire de Tulle" précise Bernard Combes. Voire dans Tulle même. Ce qui lui permettrait, comme il le souhaite, de pouvoir continuer à voter dans la ville dont il fut le maire. Il le fait depuis longtemps, y compris depuis son élection à la tête de l’État en sous-louant une partie de la permanence parlementaire du député de la circonscription de Tulle-Ussel, la sienne d'autrefois.

Un vacancier en Corrèze

Mais pas question pour autant de reprendre une activité politique en Corrèze, législative ou autre. "Je pense plutôt à un retour en Corrèze sous un mode amical, de relation ancienne avec son département" ajoute Bernard Combes. Autrement dit, il viendra en Corrèze, outre pour y voter, pour y passer des vacances. Et c'est à Paris qu'il travaillera. François Hollande est aussi à la recherche de bureau dans la capitale.