Politique

François Hollande à Dijon : pas d'annonces fracassantes mais un président qui défend son bilan

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne vendredi 7 octobre 2016 à 21:18

François Hollande à Dijon ce vendredi 7 octobre 2016 devant le congrès de l'USM
François Hollande à Dijon ce vendredi 7 octobre 2016 devant le congrès de l'USM © Radio France - Thomas Nougaillon

François Hollande était à Dijon (Côte-d'Or) ce vendredi, une visite express, au cours de laquelle il a notamment ouvert le 42e congrès de l'Union Syndicale des Magistrats (USM) au Palais des Congrès.

Autant évacuer la question tout de suite: à l'issue de sa visite à Dijon, on n'en sait pas plus sur les intentions de François Hollande, concernant les prochaines échéances présidentielles. Cette visite en présence du garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, était une visite en terrain conquis. Le monde de la justice n'a en effet pas grand chose à reprocher à ce président. De l'avis des participants, s'il n'a pas révolutionné l'institution judiciaire et qu'on attendait mieux de sa part, notamment concernant la réforme du parquet pour plus d'autonomie des procureurs, François Hollande a néanmoins apporté de la sérénité. Fini les interventions intempestives de l'exécutif pour mettre la pression sur les magistrats au moindre faits divers ont-ils laissé entendre.

Quel avenir pour la justice? C'est le thème du congrès de l'USM jusqu'à ce dimanche 9 octobre à Dijon - Radio France
Quel avenir pour la justice? C'est le thème du congrès de l'USM jusqu'à ce dimanche 9 octobre à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

François Hollande s'est tout d'abord rendu à l'École nationale des greffes. Puis cap sur le Palais des Congrès pour le 42e congrès de l'Union Syndicale des Magistrats. C'était la toute première fois qu'un président prenait part à cette réunion de l'USM. François Hollande qui à la suite d'un discours sans concessions de Virginie Duval, la présidente du syndicat, a pris à son tour la parole. A la fin de son intervention il a été applaudi par les magistrats.

"Il a à plusieurs reprises réaffirmé des choses très importantes pour nous sur la nécessité de parvenir à une indépendance de la justice"

Caroline Podevin, déléguée régionale de l'USM en Bourgogne

Le congrès de l'USM à Dijon ce vendredi 7 octobre 2016 - Radio France
Le congrès de l'USM à Dijon ce vendredi 7 octobre 2016 © Radio France - Thomas Nougaillon

François Hollande dans un discours-bilan de son quinquennat a assuré que depuis son arrivée à la tête de l'État le budget de la justice a augmenté et que les juges ont été mieux traités que sous Nicolas Sarkozy. Il a mis en avant notamment le budget de la justice en augmentation de 15% depuis 2012. Par ailleurs l'an prochain ce budget atteindra 7 milliards d'euros. Autre temps fort de son intervention devant les magistrats, François Hollande, a également jugé que face au terrorisme l'arsenal pénal de la France est complet, fustigeant au passage le simplisme de diverses propositions sécuritaires de la droite!

"Il faut se méfier du simplisme"

François Hollande

Caroline Podevin déléguée régionale de l'USM en Bourgogne - Radio France
Caroline Podevin déléguée régionale de l'USM en Bourgogne © Radio France - Thomas Nougaillon

Partager sur :