Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Hollande est en Corse

jeudi 2 mars 2017 à 9:17 Par Hélène Battini et Marion Galland, France Bleu RCFM et France Bleu

Le Président de la République est accompagné de trois ministres, pour une visite au pas de course ce jeudi. Au programme : hommage au préfet Erignac, discours devant les élus de la CTC, hommage à Michel Rocard, et rencontre avec les secours de Haute-Corse après les dernières intempéries.

François Hollande à Ajaccio
François Hollande à Ajaccio © Maxppp - maxppp

Corse, France

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Baylet, ministre de l'aménagement du territoire et des collectivités territoriales et Annick Girardin, ministre de la fonction publique, accompagnent ce jeudi François Hollande en Corse. Une visite qui débute à 9H30 à Ajaccio par un dépôt de gerbe en hommage au préfet Erignac, puis le chef de l'état prononcera un discours devant les élus à l'assemblée de Corse. A la mi-journée, il se rendra à Monticellu pour une cérémonie privée en mémoire de Michel Rocard, puis un déjeuner est prévu avec des élus et des personnalités du Cap Corse . Enfin François Hollande rendra hommage aux acteurs du secours et de la gestion des intempéries.

Visite symbolique

François Hollande lors de sa première visite en Corse en tant que Président de la République - Maxppp
François Hollande lors de sa première visite en Corse en tant que Président de la République © Maxppp - maxppp

Une visite au pas de charge pour un Président qui tout au long de son mandat ne s'est guère intéressé à la Corse. C’est le deuxième déplacement dans l'île du Président François Hollande, à deux mois de la fin de son mandat, sa première visite remonte à septembre 2013. Le Président était alors venu, selon ses termes, "réparer un oubli historique" lors des commémorations du 70ème anniversaire de la libération de la Corse. Durant son quinquennat François Hollande semble bien n'avoir accordé à notre île qu'une place bien secondaire, frisant l'indifférence. C’est pourtant durant sa mandature que la réforme institutionnelle, que l'on croyait enterrée par l'état, a été relancée et concrétisée. La collectivité unique et la prolongation de dix ans du régime fiscal spécifique. Ces deux victoire, obtenues à l'arrachée lors du dernier vote parlementaire de la mandature, ont bien sûr été initiée ici dans l'ile par les élus corse, mais sans l'appui du pouvoir central rien n'aurait été possible. Cette seconde et dernière visite s'annonce donc comme la première, véritablement politique. Quelques jours après le vote de la collectivité unique le président va s'adresser aux élus dans l'hémicycle de l'assemblée de Corse. Pour leur dire quoi, c'est la question, les nationalistes espèrent un geste fort. Seulement, François Hollande étant dégagé de toutes contingences électorales, ce geste, s'il arrivait, ne serait que purement symbolique.

L’hommage à Michel Rocard

Le Président de la République François Hollande se rend en Balagne à la mi-journée, à Monticello, pour honorer la mémoire de Michel Rocard, décédé le 2 juillet dernier. Premier ministre de 1988 à 1991 sous François Mitterrand, Michel Rocard était un grand amoureux de la Corse. Un amour qu'il 'aura porté dans son combat politique pour la reconnaissance de l'Ile. Un amour aussi pour sa compagne Sylvie, originaire de Monticellu. C'est elle qui a convaincu l'ancien premier ministre de choisir le village Balanin pour sa dernière demeure. Les cendres de Michel Rocard y seront déposées en présence du chef de l'état et des deux présidents nationalistes de l'assemblée de Corse. Un grand moment de paix en présence de la famille socialiste, que son mari aurait apprécié selon Sylvie Rocard.

« Je suis très contente parce que le Président de la République honore Michel une dernière fois de sa présence, même si parfois Michel ne le comprenait pas toujours. La famille socialiste vient une dernière fois l’honorer. C’est très touchant, Michel aurait été très content. Si il nous voit quelque part, il va se dire c’est formidable j’ai réussi quelque chose, d’ailleurs il le dit dans « J’irais dormir en Corse », je souhaiterai laisser une trace de paix. »

Le choix de Monticellu, une grande fierté pour le maire de la commune, Joseph Mattei également très fier de recevoir la visite du chef de l'Etat qui ne vient pas pour la première fois en Balagne.

« C’est un très grand honneur pour notre commune de recevoir le Président de la République. Mais le Président connait bien notre commune, puisqu’il était venu lorsqu’il était candidat à la primaire socialiste, il avait été accueilli par mon prédécesseur, à cette occasion j’ai pu lire sur le livre d’or les propos qu’il a écrit : « la plus belle commune, dans la plus belles partie de la Corse, le meilleur endroit pour accéder à l’Elysée en passant par le paradis » voilà les propos du chef d’Etat. »

Vous pourrez suivre cette visite sur RCFM, avec nos journalistes en direct de l'assemblée de Corse pour un fil rouge entre 10h et 11h30 ce jeudi, a l'heure du discours du Président de la République et des deux présidents de la CTC. Nous en parlons également dans le magazine de la rédaction à la mi-journée en compagnie de Patrick Vinciguerra et Marion Galland.