Politique

Hollande-Valls : "C'est pathétique, j'ai honte" dit le maire de Nouzonville (Ardennes)

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 29 novembre 2016 à 10:17

François Hollande et Manuel Valls
François Hollande et Manuel Valls © Maxppp - Maxppp

A deux mois de la primaire de la gauche et alors que la droite est en ordre de marche derrière François Fillon, ni Manuel Valls ni François Hollande ne s'est encore déclaré candidat ce mardi. Une situation qui agace certains militants et sympathisants socialistes. Illustration dans les Ardennes.

Dans deux mois jour pour jour, le 29 janvier 2017, nous connaîtrons le candidat du parti socialiste pour la présidentielle. Les primaires sont prévues les 22 et 29 janvier et à ce jour six candidats sont déjà déclarés : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Linneman, Gérard Filoche, Jean-Luc Bennhamias et François de Rugy. Mais la grande inconnue reste une éventuelle candidature de François Hollande ou de Manuel Valls. Le Premier ministre avait laissé entendre qu'il se présenterait, même contre le Président, avant de faire marche arrière. Un exercice d'apaisement qui est loin de convaincre élus et militants socialistes.

"Il faut que l'un ou l'autre soit candidat"

"C'est pathétique. En plein état d'urgence, se livrer à ce petit jeu au sommet de l'Etat, ça m'a franchement fait honte. Ce n'est pas un épisode qui va nous honorer", exulte Florian Lecoultre, maire de Nouzonville et premier secrétaire de la fédération du Parti socialiste dans les Ardennes. Malgré tout, il souhaite la candidature de l'un ou de l'autre "pour justifier de la politique du gouvernement devant les électeurs. Mais que ce soit l'un ou l'autre, il sera de toute façon battu", ajoute-t-il. Reste qu'à 60 jours de la primaire, il est temps de se déclarer "Il faut entrer dans la confrontation des idées, que le flou prenne fin".

"Ca fait le jeu du Front National"

Pour ces primaires de la gauche, Florian Lecoultre a fait le choix de Benoît Hamon. "Le seul qui veut vraiment changer le système", explique le maire de Nouzonville. "On n'a jamais autant produit, mais le travail se raréfie. Benoît Hamon est le seul à proposer un programme qui veut changer ça". Mais si François Hollande ou Manuel Valls venait à se présenter et à gagner la primaire, le premier secrétaire de la fédération du Parti socialiste dans les Ardennes se laisse le temps de la réflexion quant à savoir si il soutiendra ce candidat à la présidentielle: "Je n'ai pas de plan, mais ça méritera réflexion. Je soutiendrai le vainqueur de cette primaire uniquement si cette primaire est honnête". Florian Lecoultre reconnaît volontiers que cette division au sein de son parti fait le jeu du Front National "Comme tout ce qu'ont produit nos politiques d'envergure nationale ces dernières années".

Florian Lecoultre, maire de Nouzonville

Six candidats sont déclarés pour la primaire : Arnaud Montebourg, Benoit Hamon, Marie-Noëlle Linneman, Gérard Filoche, Jean-Luc Bennhamias, François de Rugy. Mais d'autres ont fait le choix de se présenter à la présidentielle sans passer par la case primaire : Nathalie Artaud, Philippe Poutou, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Emmanuel Macron, Sylvia Pinel.

Partager sur :