Politique

François Hollande ne se représente pas : les réactions dans la Loire

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 2 décembre 2016 à 6:46

François Hollande lors de son allocution en direct ce jeudi soir
François Hollande lors de son allocution en direct ce jeudi soir © Maxppp - Alexandre Marchi

"Dépôt de bilan" pour l'un, "sacrifice" pour un autre. Quel que soit le bord, la plupart des politiques ligériens salue d'une façon ou d'une autre la décision de François Hollande de ne pas se représenter à l'élection présidentielle.

À gauche

"C'est une décision qui appelle le respect", estime Régis Juanico en direct sur France Bleu Saint-Étienne Loire. Le député socialiste ajoute qu'il n'est pas "surpris" par la décision que François Hollande a annoncée ce jeudi soir en direct depuis l'Élysée de ne pas être de nouveau candidat à l'élection présidentielle "dictée par les circonstances. Depuis de longs mois, les conditions politiques n'étaient pas réunies pour qu'il brigue un second mandat".

"C'est une décision digne, courageuse et lucide, celle d'un homme d'État qui fait passer l'intérêt de la France avant son désir personnel", commente le sénateur socialiste Maurice Vincent dans un communiqué adressé deux heures après l'allocution du président sortant. Ajoutant : "il ne faudra pas plus d'une année pour que, face à la gravité et la complexité du contexte économique et international, son bilan soit largement réhabilité."

Toujours dans les rangs PS, le député Jean-Louis Gagnaire a publié plusieurs tweets dans la soirée, dont ces deux premiers :

À droite et au centre

Quant à Yves Nicolin, reconnait "une forme de courage, de lucidité" de la part du chef de l'État. Ce n'est plus un bilan, mais un dépôt de bilan !" lance le député maire Les Républicains de Roanne. "Il a pris conscience que tout était perdu d'avance, estime Yves Nicolin, qu'il valait mieux pour sauver les meubles, renoncer à se présenter à nouveau". Yves Nicolin s'y attendait, "depuis le psychodrame du début de semaine"."À partir du moment où j'ai vu que le chef de l'État et le chef de gouvernement s'était entendu, c'était que tout était rentré dans l'ordre. Manuel Valls avait reçu l'assurance que François Hollande ne se représenterait pas", explique le député LR sur France Bleu saint-Étienne Loire, en référence à ce qui a suivi les propos du premier ministre dans le Journal du Dimanche. Yves Nicolin s'attend même à ce que Manuel Valls démissionne "de son poste de premier ministre dans la journée pour annoncer sa candidature".

Chez les centristes, l'annonce a beaucoup inspiré Gilles Artigues. Le président de l'UDI et 1er adjoint au maire de Saint-Étienne se fendant de quatre tweets à commencer par ceux-ci :

Au Front national

Du côté du Front national, la secrétaire dans la Loire du FN et conseillère régionale Sophie Robert a repris une célèbre citation de Charles Pasqua, mort en 2015.

Précédée par la frontiste de la vallée du Gier Isabelle Surply :

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :