Politique

François Hollande renonce : les réactions dans la Marne et les Ardennes

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 2 décembre 2016 à 11:45

François Hollande renonce à se présenter en 2017
François Hollande renonce à se présenter en 2017 © Radio France - Christophe Morin

En annonçant en direct à la télé et à la radio qu'il ne briguerait pas un second mandat, le Président de la République a surpris tout le monde, même dans son entourage proche. Décision "courageuse", "lâche" ou "lucide", les figures politiques de la Marne et des Ardennes réagissent.

C'est une situation inédite: pour la première fois dans l'histoire de la Vème République, un Président en état de se représenter préfère renoncer. Cette décision, François Hollande l'a annoncé aux Français ce jeudi à 20h, en direct à la télévision et à la radio, surprenant jusqu'à ses plus proches collaborateurs. "J'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle", a-t-il déclaré, ajoutant: "Je suis conscient des risques que ferait courir une démarche qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle".

Un bon bilan et une décision courageuse,disent ses soutiens

"Dès les premiers mots, au ton de sa voix, j'ai compris qu'il allait probablement dire ça. J'ai été sidérée pendant une bonne heure, sous le choc", raconte Annie Gérardin, secrétaire fédérale du Parti Socialiste dans la Marne. Pour ce soutien indéfectible de François Hollande, le coup est dur, même si elle comprend ce choix et n'en veut pas au Président: "C'est tout à son honneur, je pense qu'il a l'intelligence de prendre la mesure des choses et de s'apercevoir que le risque d'aller à la présidentielle était trop grand pour lui et qu'il risquait de perdre", poursuit-elle.

Comme Annie Gérardin, le maire de Vitry-le-François, Jean-Pierre Bouquet, relève le bon bilan de François Hollande, même si il avoue "Son engagement n'a pas toujours été compris, il y a sans doute eu des erreurs de communication, mais les résultats sont là".

"Si il s'était présenté, il n'aurait eu aucune chance d'être élu" - le député socialiste Christophe Léonard

Mais au terme d'un quinquennat marqué par une impopularité persistante, d'autres socialistes se montrent beaucoup plus durs avec le Président de la République. Le patron du PS dans les Ardennes, Florian Lecoultre, parle de décision "digne, mais lucide". Et de pointer du doigt "Une succession d'échecs pendant cinq ans. J'ai apprécié qu'il dise renoncer pour ne pas ajouter de la division à la division". Lui, soutiendra Benoît Hamon dans la campagne pour la primaire socialiste.

De son côté, Christophe Léonard préfère Arnaud Montebourg. Le député des Ardennes n'a jamais caché ses oppositions à la politique de François Hollande "Sur beaucoup de sujets, il a tourné le dos au discours du Bourget qui avait scellé sa victoire en 2012. Son quinquennat est marqué par une perte des valeurs, sur plusieurs sujets comme la déchéance de la nationalité, la loi Macron, la loi travail et puis un échec économique en lâchant tout au Medef sans contre-partie".

La droite marnaise réagit aussi

"Beaucoup de dignité et de lucidité", voilà ce que retient Arnaud Robinet, de la déclaration de François Hollande. Le député maire Les Républicains de Reims évoque également "Une crise institutionnelle et une gauche décimée et divisée". De son côté Catherine Vautrin, la députée et présidente de Reims Métropole ajoute "C'est bien qu'il tire lui-même les leçons de son échec, même si ce n'est sûrement pas une décision facile à prendre".

Partager sur :