Politique

François Hollande renonce : les réactions dans les Pyrénées-Atlantiques

Par Axelle Labbé, Xavier Demagny et Alexandre Vau, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque vendredi 2 décembre 2016 à 4:56 Mis à jour le vendredi 2 décembre 2016 à 11:00

Le président de la République pendant son allocution jeudi soir
Le président de la République pendant son allocution jeudi soir © Maxppp - Alexandre Marchi

Le président de la République a annoncé ce jeudi soir qu'il ne briguerait pas de second mandat à l'Élysée. Retrouvez ici les réactions dans les Pyrénées-Atlantiques, actualisées au long de la journée.

Frédérique Espagnac, sénatrice PS

La sénatrice et proche de François Hollande assure qu'elle était au courant de la décision du président. Mais elle était effondrée hier soir à l'annonce de son choix . "Il était pour moi le seul qui pouvait nous conduire, encore, à rassembler la gauche et être présent au second tour. Il y a encore quelques jours, on se battait à ses côtés en espérant le faire changer d'avis. Mais on a respecté sa décision car on a compris qu'elle venait de loin, qu'elle était profonde et qu'elle était nécessaire pour lui aussi". Invitée ce matin de France Bleu Pays Basque, Frédérique Espagnac estime que pendant le quinquennat de François Hollande, le Parti socialiste n'a pas été à la hauteur.

►►► INTERVIEW | Frédérique Espagnac, sénatrice et proche de François Hollande : "Le PS n'a pas été à la hauteur"

Frédérique Espagnac, sénatrice

Martine Lignières-Cassou, députée PS

David Habib, député PS

Le deuxième vice-président de l'assemblée nationale admet qu'il a été surpris par cette décision. "Il y a eu un message fort de sa part, si vous êtes désunis vous perdrez. Donc j'espère que tous ont compris la nécessite d'avoir un seul candidat. Sinon Marine Le Pen sera au deuxième tour. Sinon le match c'est François Fillon/Marine Le Pen et ça ne peut pas être admis par celles et ceux qui appartiennent au camp de progrès".

David Habib, député

Jean Lassalle, député ex-Modem, candidat à l'élection présidentielle

François Bayrou, maire de Pau

François Bayrou ne souhaite pas s'exprimer au micro pour l'instant. Le maire de Pau a publié un communiqué sur sa page facebook.

Nicolas Patriarche, secrétaire départemental Les Républicains

Jean-Michel Iratchet, secrétaire départemental Front National

Pour Jean-Michel Iratchet, le secrétaire départemental du Front National, la décision de François Hollande est ""logique" : "C'est l'épilogue d'une erreur de casting qui a eu lieu en 2012 (...) et qui a entraîné la France dans une situation catastrophique. (...) C'est triste pour la France."

Olivier Dartigolles, conseiller municipal à Pau, porte-parole du PCF

A LIRE AUSSI

VIDÉO - Le renoncement de François Hollande à la une de la presse

Partager sur :