Politique

François Hollande salue le renouveau de l'industrie vosgienne

Par Marie Roussel, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine vendredi 20 janvier 2017 à 15:55

François Hollande en visite dans les Vosges
François Hollande en visite dans les Vosges © Maxppp - Jean-Charles Olé

Pour la première fois de son quinquennat François Hollande est en déplacement dans les Vosges, ce vendredi 20 janvier. Le chef de l'Etat y a salué le renouveau de l'industrie du bois et du textile.

A quatre mois de la fin de son quinquennat, François Hollande a choisi les Vosges pour vanter les mérites de son bilan à la tête du gouvernement. Il a donc commencé sa visite à Châtenois, dans une entreprise dénommée WM88, spécialisée dans la fabrication de cuisine et de salles de bain en bois.

La société vosgienne a été rachetée en 2011 par le groupe alsacien Weber Industrie. François Hollande a alors salué le "renouveau de l'industrie bois grâce à des innovations". Une reprise du secteur que le chef de l'Etat attribue, entre autres, à sa politique de l'offre : " Depuis quatre ans, le gouvernement aide les entreprises à se conforter dans leur spécialisation avec des soutiens, comme le programme d'investissement d'avenir, le pacte de responsabilité et la banque publique d'investissement".

Nous pouvons être fiers de nos traditions industrielles, mais nous devons être capables de les mettre au service de l'innovation."

François Hollande se rend dans les Vosges pour la première fois de son quinquennat. - Aucun(e)
François Hollande se rend dans les Vosges pour la première fois de son quinquennat. - Jean Charles OLE

Le chef de l'Etat s'est ensuite rendu à Épinal, pour rencontrer étudiants et professeurs de l'Ecole Nationale Supérieure des Technologies et des Industries du Bois (ENSTIB). Une école qui "contribue aux progrès du secteur bois, grâce à sa formation professionnelle et ses apprentissages" a ajouté le président de la République.

En ce jour d'investiture du 45e président des Etats-Unis, le chef de l'Etat français a aussi adressé un message à Donald Trump, critiquant ses intentions protectionnistes : "Il n'est pas possible ni souhaitable de vouloir s'isoler de l'économie mondiale. Si l'on fermait les frontières comme celui qui prête serment aujourd'hui voudrait le faire, alors ce serait la remise en cause du travail partout où il peut être fait".

François Hollande a terminé par une visite à Gérardmer, dans l'entreprise textile Garnier Thiebaut.