Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Hollande se rend dans deux lycées du Nord pour "faire comprendre aux jeunes les enjeux de l'Europe"

mardi 5 mars 2019 à 7:31 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

François Hollande est dans le Nord ce mardi 5 mars. L'ancien président de la République a entamé une tournée des lycées, pour parler d'Europe avec les jeunes. Il se rend au lycée Desmoulins au Cateau-Cambrésis, puis au lycée du Pays de Condé, à Condé-sur-l'Escaut. Il nous a accordé un entretien.

François Hollande dans un lycée de Nancy le 28 février
François Hollande dans un lycée de Nancy le 28 février © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Le Cateau-Cambrésis, France

L'Europe sera au cœur des débats : François Hollande est en visite ce mardi matin dans deux lycées du Nord. D'abord au Cateau-Cambrésis, au lycée Desmoulins, à 9h30, puis à Condé sur l'Escaut, au lycée du Pays de Condé, à 11h30.

L'ancien président de la République a entamé, la semaine dernière, une tournée des lycées pour parler de l'Union européenne. C'est lui qui a lancé l'appel sur les réseaux sociaux. 300 candidatures ont été envoyées, et c'est l'ancien chef de l'Etat lui-même qui a sélectionné les établissements.

Faire comprendre les enjeux de l'Europe

Avant son arrivée dans le Nord, François Hollande a accordé un entretien à France Bleu Nord. A travers cette tournée des lycées, il espère "faire comprendre les enjeux de l'Europe à des jeunes qui n'ont connu qu'elle, leur donner une vision de l'intérieur".

J'ai affronté la fronde

Il reconnaît qu'il est "plus facile d'être ancien président que président". L'ancien chef de l'Etat se souvient des difficultés de son mandat : "j'ai affronté la fronde d'une partie de l'opinion, et de la majorité. Mais ce qui compte, c'est qu'un ancien président dise ce qu'il a retenu de cet honneur exceptionnel de présider la France."

Les échanges avec les lycéens devraient donc porter sur l'histoire de l'Europe, le fonctionnement des institutions, mais aussi sur les sujets d'actualité comme l'environnement, la sécurité, l'immigration, et le Brexit.

Le Brexit peut servir de contre-exemple

Pour François Hollande, la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne "inquiète beaucoup, notamment dans les Hauts-de-France, où beaucoup de personnes travaillent avec le Royaume-Uni. C'est un problème économique, mais ça peut servir de contre-exemple. Plus personne aujourd'hui ne veut sortir de l'UE, parce que l'exemple britannique est une leçon très cruelle."

L'Europe a besoin de la gauche

Pour répondre aux critiques sur son absence de neutralité, à deux mois et demi des élections européennes, François Hollande affirme qu'il suspendra sa tournée des lycées pendant la campagne.

D'ailleurs, il ne souhaite pas commenter les sondages qui donne le PS à 5 ou 6%. "La gauche a intérêt à comprendre que l'Europe a besoin d'elle", complète François Hollande.

Bâtir un projet, avant de faire des rassemblements qui n'ont pas de cohérence

Selon lui, "il faut affirmer ce que l'on veut, avant de faire des rassemblements qui n'ont pas de cohérence. Il faut bâtir un projet. Les partis, dans le pays, de droite comme de gauche, doivent apporter des réponses à la crise de la démocratie révélée par la montée de l'extrême droite. Et pas avec des solutions d'hier".

ECOUTEZ : François Hollande, invité de France Bleu Nord le mardi 5 mars 2019