Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

François Hollande sur le chantier de Beynac : "Un soutien de poids mais ce n'est pas le seul" dit Germinal Peiro

-
Par , France Bleu Périgord

Germinal Peiro est revenu sur la visite de François Hollande sur le chantier du projet de déviation de Beynac. L'ancien président de la république s'est dit favorable à la reprise des travaux. Le chantier est arrêté sur décision du tribunal administratif de Bordeaux.

Germinal Peiro dans le studio de France Bleu Périgord
Germinal Peiro dans le studio de France Bleu Périgord © Radio France - Antoine Balandra

Dordogne, France

Germinal Peiro était l'invité de France Bleu Périgord matin ce lundi 26 août. Le président du Conseil départemental de la Dordogne est revenu sur les dossiers de la rentrée. 

Interview de Germinal Peiro, président du Conseil départemental du lundi 26 août

La visite de François Hollande sur le chantier de Beynac

François Hollande est venu visiter le chantier de la déviation de Beynac ce dimanche 25 août. L'ancien président de la République se dit favorable au chantier. Il explique au micro France Bleu Périgord qu'il "tenait à voir au delà des idées préconçues, voir de mes propres yeux ce qu'était ce chantier". François Hollande estime que rien ne l'a heurté dans ce chantier. 

Pour Germinal Peiro, le soutien de François Hollande est un "soutien de poids mais ce n'est pas le seul". Le président du Conseil départemental rappelle la lettre et la venue d'Alain Juppé à Saint-Vincent-de-Cosse mais également celle de Dominique Bussereau, le président de l'assemblée des départements de France. 

Germinal Peiro n'a pas encore eu de réponse à sa lettre envoyée le 9 août à Emmanuel Macron, mais il espère être reçu par le président de la République avec certains des soutiens au projet de déviation de Beynac. 

Ce projet est arrêté sur décision du Tribunal administratif de Bordeaux depuis avril dernier. Le Département a fait appel de cette décision.  

L'incertitude sur l'avenir des papeteries de Condat

La réponse de l'Europe sur le dossier des papeteries de Condat "n'est pas satisfaisante" selon Germinal Peiro, "nous avons une inquiétude réelle", explique le président du département "car le coût de l'énergie est plus élevé en France qu'en Italie". L'Europe estime qu'il lui faut encore du temps pour examiner le dossier de l'usine. Elle bloque le financement de 35 millions d'euros promis par l'Etat pour que les papeteries de Condat achetent temporairement l'énergie moins cher. 

Cet économie doit permettre aux papeteries de Condat de lancer une nouvelle ligne de production. 

Le premier collège 100% bio de France est périgourdin 

Le collège Pierre-Fanlac de Belvès devient le premier collège de France à servir à ses élèves 100% de produits bio et à coût maîtrisé. L'établissement a reçu le label 100% bio de la part de l'organisme Ecocert le 30 juin dernier. L'équipe qui s'occupe de la restauration au sein du collège a été accompagnée dans cette démarche par un chef de cuisine formateur du département et par une diététicienne. 

Selon Germinal Peiro, "le bio et le local sont inséparables, ça ne sert à rien de faire du bio s'il doit venir de l'autre côté de la terre. Ce que je veux, c'est du bio produit en Dordogne ou dans les départements voisins"

Les produits alimentaires sont achetés via la plateforme Agrilocal 24, ce qui permet à l'équipe de restauration de se fournir en bio dans le département avec notamment la Ferme Ferracin à Soulaures pour la viande ou encore la Ferme de Cagnolles à Saint-Amand-de-Belvès pour certains légumes. 

Choix de la station

France Bleu