Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

François Rebsamen porte plainte en diffamation contre le maire de Chalon-sur-Saône

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Les relations se sont encore un peu plus tendues ce lundi entre le maire de Dijon et Gilles Platret, le maire de Chalon-sur-Saône. François Rebsamen a porté plainte pour diffamation contre ce dernier après qu'il l'ait accusé d'être en relation avec "un suppôt de la confrérie des Frères musulmans".

Le maire de Dijon, François Rebsamen.
Le maire de Dijon, François Rebsamen. © Maxppp - Arnaud Journois

Au cœur de cette polémique politico-bourguignonne : la relation du maire de Dijon avec l'imam de la capitale bourguignonne, Mohamed Ateb. Tout a commencé après la tenue d'une manifestation non-autorisée de Turcs nationalistes à la veille du confinement. Le 29 octobre, une soixantaine de manifestants, avec des drapeaux et des fumigènes, s'étaient organisés en cortège. Ils avaient finalement été dispersés avec des tirs de gaz lacrymogènes devant la Gare par la police. 

Dès le lendemain, le maire de Dijon, François Rebsamen, avait condamné cette manifestation et demandé, dans un tweet, à ce "qu'une enquête judiciaire soit diligentée très rapidement pour identifier, arrêter et condamner les radicaux nationalistes turcs".

Dijon, "gangrénée" par le communautarisme ?

Mais cela n'avait visiblement pas suffit au maire de Chalon-sur-Saône et vice-président du parti Les Républicains. Dans un tweet, Gilles Platret accusait la ville de Dijon d'être "gangrenée" par le communautarisme.

Une semaine plus tard, mi-novembre, Gilles Platret en avait remis une couche. Dans un article du média Global Geo News, il avait dénoncé cette fois une "proximité assumée et tellement démonstrative" entre François Rebsamen et le président de l’association "Jeunesse musulmane de France en Bourgogne", Mohamed Ateb. Pour Gilles Platret, celui-ci est un "imam sulfureux" et "un agent des Frères musulmans en France". Très irrité, François Rebsamen n'avait pas alors officiellement réagi, mais ne s'était pas interdit de saisir la justice.

"Un site complotiste et un triste personnage"

C'est finalement chose faite ce lundi. Le maire de Dijon a finalement annoncé dans l'après-midi qu'il portait plainte en diffamation contre Gilles Platret pour ses propos tenus sur le site Global Geo News. Et lundi soir, en marge du conseil municipal, François Rebsamen a précisé que, selon lui, Global Geo News était "un site complotiste et Gilles Platret est un triste personnage qui cherche à se faire de la notoriété en vue des prochaines élections régionales". Celles-ci devraient se tenir au printemps 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess