Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

François Sauvadet appelle le Premier ministre " à faire confiance aux départements "

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une tribune emmené par François Sauvadet, président du conseil départemental de Côte d'Or a été publié ce samedi dans le JD. Dans cette dernière, une soixante de présidents de départements de la droite et du centre demande plus de pouvoirs après la crise du coronavirus.

 François Sauvadet a signé une tribune ce samedi dans le JDD
François Sauvadet a signé une tribune ce samedi dans le JDD © Maxppp - JC Tardivon

Plus de soixante présidents de départements de la droite et du centre réclamant un rééquilibrage des pouvoirs face aux régions et à l'Etat après la crise du coronavirus, estimant que le département est "le bon échelon" pour agir efficacement.  

" Il est temps de donner aux départements la plénitude des moyens nécessaires pour agir dans les territoires, tant sur le plan social que sur le plan de l'économie de proximité ", affirment dans une tribune au JDD les signataires emmenés par François Sauvadet, président de la Côte-d'Or et patron du groupe DCI (Droite, Centre et Indépendants) de l'Assemblée des départements de France.   "Un déconfinement départementalisé aurait évité une ankylose générale de l'économie française ", estiment-ils, en déplorant que " faire confiance " soit " ce qui manque dans le centralisme ambiant ".  

Le bon échelon

En effet " le département s'est imposé en temps de crise comme le bon échelon d'efficacité et de proximité ", affirment les signataires, parmi lesquels le président de la Charente-maritime Dominique Bussereau, celui de la Savoie Hervé Gaymard ou encore celle des Bouches-du-Rhône Martine Vassal. 

Ils constatent que d'un côté les maires " se sont trouvés désemparés, surtout dans les communes rurales " et que, de l'autre, " même pour distribuer les masques, Etat et régions ont sollicité les départements qui sont devenus plus que jamais des remparts au désespoir ".  C'est pourquoi il faut " donner un nouvel élan à la décentralisation ", selon eux.  

Le département " ne doit plus seulement être un tiroir-caisse de l'Etat " mais " un partenaire actif, écouté, respecté " et il faut une " révision complète des schémas ", ajoutent les présidents de départements, dont celui du Bas-Rhin Frédéric Bierry ou celui du Loir-et-Cher Nicolas Perruchot.  Ils plaident ainsi pour un Etat "qui assure les solidarités et le régalien", des régions " qui traitent les grandes stratégies économiques", et enfin le couple département-communes "qui constituera plus que jamais le socle de la République ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu