Politique

François Sauvadet démissionne de son mandat de député

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne et France Bleu mercredi 17 août 2016 à 12:15

François Sauvadet lors d'une session du Conseil régional
François Sauvadet lors d'une session du Conseil régional © Maxppp -

Il a adressé un courrier il y a quelques jours aux maires de la 4e circonscription de Côte-d'Or, au président de l'Assemblée nationale et à la préfète de région. François Sauvadet quitte son poste de député. Au nom du non-cumul des mandats.

La démission de François Sauvadet, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté et président du Conseil départemental de la Côte d'Or, était attendue depuis les élections régionales de l'an dernier : il quitte son poste de député de la 4e circonscription de Côte d'Or. La lettre qu'il adresse aux maires de sa circonscription a été rendue publique ce mercredi 17 août : elle éclaire sa démarche.

Pourquoi ?

"Parce que la loi sur le cumul des mandats m'impose de choisir dans un délai de 30 jours dès que l'élection du Conseil régional est validée. Le Conseil d'État s'étant prononcé et ayant reconnu les élections, je dois prendre mes responsabilités. Mais c'est un choix que, de toute façon, j'aurais été amené à faire dans quelques mois, au terme de mon mandat parlementaire, en juin 2017, car la loi interdira, à ce moment là, d'être à la fois député et président de Conseil départemental."

"Je ne souhaite pas ouvrir une guerre de succession qui serait préjudiciable à la Côte-d'Or et à ses habitants à un moment où nous devons mener de nombreuses discussions avec la Région, pour l'avenir de l'agriculture, du commerce, des transports, des artisans, des services auxquels je suis profondément attaché."

Et l'avenir ?

"Il n'y aura pas d'élection partielle car la loi ne la prévoit pas à moins d'un an du renouvellement de l'Assemblée nationale. Et pour que notre circonscription continue à être entendue, j'ai demandé au président du groupe UDI de l'Assemblée nationale, auquel j'adhère, de relayer vos préoccupations et je travaillerai en étroite relation avec vous et mes collègues pour porter vos demandes".