Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frédéric Veaux, ancien préfet de la Mayenne, à la tête de la Direction Générale de la Police Nationale

-
Par , France Bleu Mayenne

L'ancien Préfet de la Mayenne, Frédéric Veaux, devrait être nommé dans les prochaines heures à la tête de la Direction Générale de la Police Nationale.

Frédéric Veaux est le nouveau patron de la police
Frédéric Veaux est le nouveau patron de la police © Radio France - Martin Cotta

D'après le magazine Le Point, Frédéric Veaux sera le nouveau patron de la police française. Sa nomination à la Direction Générale de la Police Nationale devrait être officialisée ce mercredi en conseil des ministres. Frédéric veaux aurait même été reçu ce mardi matin par le Président de la République Emmanuel Macron.

Entre mai 2016 et janvier 2019, Frédéric Veaux avait occupé la fonction de Préfet de la Mayenne et a laissé un excellent souvenir dans le département. Il avait eu à gérer par exemple la crise du lait à l'été 2016 mais aussi le scandale du lait contaminé à la salmonelle, impliquant le géant laitier mayennais Lactalis en décembre 2017. 

Frédéric Veaux était depuis un an le Préfet des Landes. Titulaire d'une maîtrise de Droit, il est entré dans la police en 1982. Il a notamment servi à Lille, Nice, Marseille avant de prendre la tête du SRPJ d'Ajaccio en avril 1998 après l'assassinat du Préfet de Corse, Claude Erignac. Après un nouveau passage par Lille, il rejoint Paris en novembre 2001 où il sera entre autre chef de la division nationale antiterroriste.

L'un des moments les plus douloureux et traumatisants de sa carrière, c'était en 2015 comme il l'avait confié à France Bleu Mayenne. Le 13 novembre, le soir des attentats à Paris, il était en poste au ministère de l'Intérieur où chaque minute la liste des victimes malheureusement s'allongeait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess