Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec un "reconfinement dur, nous serions tous dans une situation très difficile" (Frédérique Vidal)

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche était l'invitée de France Bleu Paris ce jeudi à 8h15. Elle estime qu'un reconfinement serait très dur à vivre pour les étudiants. Elle indique aussi que 110.000 repas à 1 euro ont déjà été distribués dans les Restos-U.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche © Maxppp - Cédric Jacquot

Frédérique Vidal était en direct sur France Bleu Paris ce mercredi matin à 8h15 pour parler des étudiants et de leurs difficultés alors que se profile l'annonce d'un nouveau confinement.

La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation reconnaît que la demande de retour dans les universités est très forte de la part des étudiants. C'était possible pour les universités qui avaient mis en place un protocole pour respecter la jauge maximale depuis le 25 janvier 2021 et "ça fonctionne" confirme Frédérique Vidal.

Un reconfinement dur serait terrible pour les étudiants  

Un reconfinement pourrait tout bouleverser, reconnaît la ministre de l'Enseignement supérieur. La suite  "va dépendre de la dureté des mesures prises et c'est ça qui est en train d'être étudié", dit-elle.

Elle estime qu'il faut maintenir au maximum le présentiel et le contact car les étudiants en ont besoin, elle assure qu'elle a entendu la demande des étudiants et que tout sera fait pour que ce soit possible.

Mais face aux impératifs tout pourrait être remis en cause. Elle avoue que "Si nous devions aller vers un reconfinement dur à nouveau, avec fermeture d'écoles, on serait tous dans une situation très difficile". 

La décision de ce reconfinement devrait être prise au cours du week-end quand les derniers chiffres de la pandémie seront connus. 

Plus de 110.000 repas à un euro qui ont été distribués en deux jours autant à des boursiers qu'à des non-boursiers 

Depuis ce lundi les étudiants ont droit à deux repas à 1 euro par jour dans les Resto-U Cela concerne beaucoup de monde, assure la ministre qui constate qu'il y a "autant d'étudiants boursiers que non-boursiers" qui prennent ces repas. Elle rappelle que cette mesure avait été mise en place en septembre d'abord pour les boursiers.

Frédérique Vidal précise que 350 Resto-U sur 700 ont ouvert la semaine dernière, 420 ce lundi et que 110.000 étudiants en ont déjà profité.

Les aides financières pour les étudiants

La ministre précise qu'il y a des bourses sur critères sociaux et une aide pour les étudiants qui entrent sur le marché du travail mais elle reconnaît qu'il faut se repencher sur ce sujet.

"Nous devons repenser structurellement le système de ces aides sociales qui laisse sur le bord du chemin les jeunes qui ont des familles qui ont des revenus médians. C'est aussi un engagement qui a été pris par le Premier ministre et le président de la République".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess