Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fusillade de la Busserine : le président de 13 Habitat veut expulser les locataires impliqués dans le trafic de drogue

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Lionel Royer-Perrreaut, président du principal bailleur social des Bouches-du-Rhône, a l'intention d'appliquer la loi qui autorise la résiliation automatique du bail en cas de condamnation définitive d'un dealer de drogue.

Lionel Royer-Perreaut président de 13 Habitat
Lionel Royer-Perreaut président de 13 Habitat © Maxppp -

Invité de France Bleu Provence matin, Lionel Royer-Perreaut, maire LR des 9e et 10e arrondissements de Marseille et président du principal bailleur social dans les Bouches-du-Rhône, 13 Habitat, a annoncé son intention d'expulser les dealers condamnés pour trafic de drogue "et leurs familles" de leur logement, après la fusillade à la Busserine lundi soir, à Marseille.

Appliquer la loi "sans faiblesse"

"Nous avons une nouvelle disposition législative votée en 2016 qui permet aux bailleurs sociaux de résilier automatiquement les baux des locataires qui ont été condamnés définitivement à des trafics de drogue et de leurs familles" a expliqué Lionel Royer-Perreaut sur France Bleu Provence. "Rarement les trafiquants sont titulaires du bail. Ce sont souvent les parents" a ajouté le président d'Habitat 13 qui souhaite appliquer la loi, "à ce jour fermement et automatiquement". 

"Lutter contre le sentiment d'impunité." (Lionel Royer-Perreaut)

"Nous devons lutter contre le sentiment d'impunité dans les quartiers", a poursuivi Lionel Royer-Perreault qui entend "assurer la sérénité et la sécurité des habitants des cités qui sont victimes et pris en otage par des gens qui ont décidés de faire de la cité leur territoire." 

"Les maires connaissent les dealers d'une manière générale. Les bailleurs sociaux également", a insisté le maire des 9e et 10e arrondissements de Marseille qui a appelé à une "meilleure coordination sur l'information de la condamnation. La justice et la police doivent nous informer plus directement de la condamnation pour enclencher le dispositif". Lionel Royer-Perreaut a donné rendez-vous dans un an pour mesurer l'application du dispositif au sein de 13 Habitat.

"La police judiciaire fait un vrai travail sur l'élucidation des affaires" a félicité Lionel Royer-Perreaut qui a également rendu hommage à la police de sécurité du quotidien, aux commissariats et aux brigades anti-criminalité. "Mais nous devons nous réapproprier les territoires avec des compagnies de CRS et de gendarmes mobiles. Et si cela ne suffit pas, nous devons créer une nouvelle unité de sécurisation avec pourquoi pas un recrutement d'anciens militaires" a conclu le président du bailleur social 13 Habitat.

Retrouvez l'interview sur France Bleu Provence matin de Lionel Royer-Perreaut

Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat

Choix de la station

À venir dansDanssecondess