Infos

Fusion BFC : "La structure administrative ne met pas à mal l'identité culturelle" dit la ministre Estelle Grelier

Par David Malle, France Bleu Besançon mercredi 31 août 2016 à 9:01

Estelle Grelier, secrétaire d'état aux collectivités territoriales
Estelle Grelier, secrétaire d'état aux collectivités territoriales © Maxppp -

Estelle Grelier salue le travail de la présidente Marie-Guite Dufay dans la fusion Bourgogne Franche-Comté et rassure sur le poids des villes de Dijon et Besançon. La secrétaire d'Etat chargée des collectivités territoriales était l'invitée de France Bleu Besançon ce mercredi à 8h10.

A la veille de sa visite en Bourgogne Franche-Comté, la secrétaire d'Etat chargée des collectivités territoriales Estelle Grelier était l'invitée de France Bleu Besançon ce mercredi matin. Pour elle, la fusion permet de "renforcer les compétences, de travailler et d'organiser un travail avec les intercommunalités. C'est une réforme de structure (...) qui permet d'harmoniser des politiques à la bonne échelle".

La Bourgogne Franche-Comté aura un positionnement national et international renforcé" - Estelle Grelier, secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales

La fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comté est-elle une réussite ? "La BFC s'étend de l'Ile de France à la Suisse, elle aura un positionnement national et international renforcé, (...) je ne crois pas qu'on puisse comparer entre régions sur la conduite ou la manière [de mener la fusion] qui est entre les mains des élus régionaux."

"Je ne peux que saluer la volonté de MarieGuite Dufay de faire en sorte qu'il y ait un équilibre entre les structures régionales, et la position de la préfecture de région ( ...). Mais je ne crois pas que la structure administrative mette à mal l'identité culturelle des régions et des territoires qui la compose."

Partager sur :