Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Fusion des départements en Alsace : "Les Alsaciens seront consultés" prévient Frédéric Bierry

vendredi 3 février 2017 à 11:13 Par Mathias Kern, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Frédéric Bierry et Eric Straumann se retrouvent ce vendredi, à Colmar. Les deux présidents des conseils départementaux réunissent aussi leurs assemblées pour discuter de l'avenir de l'Alsace. Du côté du Bas-Rhin, son président Frédéric Bierry, envisage un conseil unique pour renforcer la région.

Les deux présidents des conseils départementaux veulent continuer de se rapprocher.
Les deux présidents des conseils départementaux veulent continuer de se rapprocher. © Maxppp - -

Colmar, France

Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin plus soudés que jamais. C'est la volonté des deux présidents des conseils départementaux, Frédéric Bierry et Eric Straumann qui réfléchissent ensemble à l'avenir de l'Alsace, et devraient remettre leurs propositions aux candidats à l'élection présidentielle. Ils veulent, selon les mots de Frédéric Bierry, "porter ce débat sur la place publique, parce que le périmètre Grand Est déssert à nos yeux les intérêts de l’Alsace."

Sur France Bleu Alsace, le président du conseil départemental du Bas-Rhin, Frédéric Bierry, a rappelé que "la disparition de l’Alsace a été décidée par le gouvernement Valls, sans consulter les habitants, et contre la volonté (des élus locaux)."

"Il n’y a pas de résignation, pas de fatalité. L’Alsace peut retrouver son identité institutionnelle et politique." — Frédéric Bierry

Les 80 élus des deux assemblées siégent pour la deuxième fois ensemble en commission permanente, à Colmar ce vendredi.

"Pour nous, l’idéal ça reste le Conseil unique d’Alsace qui a été envisagée en un temps." — Frédéric Bierry

Pour faire évoluer les institutions alsaciennes, aujourd’hui, "il y a plusieurs options", reconnait Frédéric Bierry. "Il y a l’entente départementale, comme en Savoie et Haute-Savoie". Mais il y a aussi des "possibilités de fusion, mais avec des compétences nouvelles. Le conseil unique permettrait d’enlever une strate administrative. Bien évidemment, on va consulter les Alsaciens sur la question."

Le président du conseil départemental du Bas-Rhin n'a pas précisé la forme de cette consultation. Quant aux élus socialistes du Bas-Rhin, ils annoncent qu'ils ne participeront pas à la réunion à Colmar, estimant "qu'il s'agit au mieux d'une mascarade, au pire d'une réunion à caractère populiste" dans un communiqué.