Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La fusion de Veigné et de Montbazon est repoussée à 2020

mardi 26 juin 2018 à 17:08 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Le conseil municipal de Montbazon a voté lundi soir à l'unanimité des élus, la décision de reporter la fusion avec Veigné après la prochaine campagne des élections municipales, en 2020. Pour certains élus, le projet n'était pas mûr.

Le projet de fusion pourra être présenté lors de la prochaine campagne de l'élection municipale
Le projet de fusion pourra être présenté lors de la prochaine campagne de l'élection municipale © Maxppp - Alexandre MARCHI

Montbazon, France

Il n'y aura donc pas de fusion Veigné - Montbazon avant au mieux 2020 et les prochaines élections municipales. Le conseil municipal de Montbazon réuni lundi 25 juin, a voté à l'unanimité le report du projet à 2020 : "Libre" explique le maire Bernard Revêche "aux prochains candidats aux élections municipales de réaliser un document commun avec Veigné et d'en faire un projet pour la campagne électorale de 2020". 

Le maire actuel, lui, ne le portera pas puisqu'il a déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas pour un nouveau mandat. 

Bernard Revêche soutient lui qu'il s'agit "d'un projet d'avenir, mais qu'il s'est heurté à des près carrés, certains élus ont semble-t-il peur de l'avenir". 

"Pour l'instant, l'Etat ne nous oblige à rien, mais cette situation pourrait ne pas durer et là où nous aurions pu faire un mariage d'intérêt et d'amitié avec la commune voisine, nous pourrions nous retrouver dans une union forcée" explique encore le maire de Montbazon.

La réunion des deux communes aurait permis de former la huitième ville du département avec 11.000 habitants.