Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Futur nom de la région Bourgogne-Franche-Comté : un vrai-faux suspense

-
Par , France Bleu Bourgogne

Après la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie devenue les Hauts-de-France, la région Bourgogne-Franche-Comté va-t-elle devenir la Burgondie ou le Milieu-oriental-de-France ? On l'imagine mal, en tout cas la consultation publique lancée par Marie-Guite Dufay vient de s'achever, sans véritable suspense.

Marie-Guite Dufay ne s'interdit pas de revenir sur la hausse des indemnités
Marie-Guite Dufay ne s'interdit pas de revenir sur la hausse des indemnités © Radio France - Arnaud Racapé

Les résultats officiels, le nombre de votants, les propositions les plus loufoques, tout cela sera rendu public en fin de semaine, lors de la prochaine session plénière du Conseil régional. Mais il semble bien que le choix soit tout trouvé.

"Bourgogne-Franche-Comté", le choix de la présidente, et des élus

Car on s'en souvient, au moment de lancer cette consultation il y a un mois, Marie-Guite Dufay la nouvelle président PS de la région, avait assumé son penchant personnel pour le nom Bourgogne-Franche-Comté. Un avis partagé par la plupart des conseillers régionaux, même d'opposition comme Edouard Cavin élu côte-d'orien Front national."Je crois que les Bourguignons sont attachés à ce qu'on les appelle 'Bourguignons', et les Franc-Comtois 'Franc-Comtois' donc oui, 'Bourgogne-Franche-Comté' est un nom qui sonne plutôt bien, qui est assez court, comparé à d'autres noms de régions comme dans le Nord-pas de Calais donc je pense que c'est un nom convenable."

"Du temps et de l'argent qui ne servent pas à grand chose"

D'accord aussi pour adopter le nom Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Genre, conseiller régional Union de la droite et maire de Pontarlier dans le Doubs aimerait surtout passer à autre chose : "Pour moi il n'y a qu'un seul nom c'est Bourgogne Franche-Comté. Le reste, c'est du temps et de l'argent qui ne servent pas à grand chose. Il vaudrait mieux se focaliser sur de grands projets, sur l'aménagement du territoire, sur la répartition des responsabilités, des activités entre les deux ex-capitales. Je ne sais pas quel sera le rendu de l'enquête publique mais le débat est un peu surfait pour moi. Quand je vois ce qui est proposé ici ou là en France, je me demande ce que penseront nos amis Espagnols, Allemands, Anglais, Néerlandais quand on va leur parler des Hauts-de-France ou de la nouvelle Austrasie ? Franchement si c'est ça la réforme des régions, c'est dommage."

"Ce sujet étouffe le débat"

Discours similaire du côté d’Édouard Cavin, qui sans oublier de rappeler l'opposition de son parti à la fusion des régions, estime que "les Bourguignons et les Franc-Comtois ont d'autres attentes vis-à-vis de cette super région, qu'on leur parle d'économie, de chômage, de tous ces sujets qui les touchent directement. Le nom de la région, c'est davantage un symbole, mais les citoyens ont besoin qu'on leur parle de leur réalité quotidienne, et pas de ces sujets-là qui étouffent un petit peu le débat."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess