Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz: "Il n'y aura pas de problème" lors des manifestations pour le ministre de l'Intérieur espagnol

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Le ministre de l'Intérieur espagnol a visité les forces espagnoles déployées le long de la frontière à l'occasion du G7 à Biarritz. Il s'est dit confiant, pour lui, il n'y aura pas d'incidents lors des manifestations.

Fernando Grande Marlaska a aussi salué les policiers français à la frontière
Fernando Grande Marlaska a aussi salué les policiers français à la frontière © Maxppp -

Biarritz, France

2.810 hommes, c'est la contribution de l'Espagne à la sécurité du G7 à Biarritz. Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande Marlaska visitait ses troupes ce jeudi 22 août au matin, dans une ambiance décontractée, bien loin de la tension sécuritaire montrée lors de la visite cadenassée du ministre français Christophe Castaner à Biarritz, accompagné de son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez, mardi 20 août.

Sur la rive droite de la Bidassoa, il y aura 1.878 gardes civils et 930 policiers espagnols, "c'est eux qui coopéreront avec la gendarmerie et la DGSI française, pour garantir que tout le monde puisse exercer ses droits fondamentaux du 24 au 26 août lors du sommet du G7, et aussi lors du contre-sommet" a assuré le ministre. Le ministre socialiste espagnol a aussi souhaité que la mobilisation soit au rendez-vous lors de la manifestation du samedi 24 août, qui ira d'Hendaye à Irun le samedi 24 août en traversant la frontière. "Nous espérons que la manifestation du 24 sera un succès. Mais je vous le répète, il n'y aura pas de moments difficiles, parce que nous avons ici des professionnels, en Espagne comme en France et la coopération est efficace. Il n'y aura pas de problème parce que dans un état de droit comme la France et l'Espagne les gens manifestent et exercent leurs droits de manière pacifique".

Fernando Grande Marlaska: "Il n'y aura pas de problème parce que les gens manifestent de manière pacifique"

Choix de la station

France Bleu