Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz: le contre-sommet craint une "escalade de la violence orchestrée par les forces de l'Etat"

-
Par , France Bleu Pays Basque

"Pacifique mais déterminé". La porte-parole d'ATTAC et du contre-sommet du G7 à Biarritz, Aurélie Trouvé, invitée de France Bleu donne le ton des mobilisations des opposants. À écouter en rediffusion dans cet article.

Aurélie Trouvé (Alternatives G7, porte-parole d'ATTAC) dénonce "un G7 hors-sol et sans concertation avec la population".
Aurélie Trouvé (Alternatives G7, porte-parole d'ATTAC) dénonce "un G7 hors-sol et sans concertation avec la population". © Radio France - Bixente Vrignon

Biarritz, France

Les affrontements entre manifestants et policiers, c'est ce que les commerçants de la côte basque craignent le plus. La porte-parole du contre-sommet, "Alternatives G7", Aurélie Trouvé se veut franche: "nous avons un consensus d'action clair et public: _nous voulons des mobilisations déterminées mais pacifiques_. Et nous ne participerons pas à l’escalade de la violence qui pourraient être orchestrées par les forces de l 'Etat. C'est ce que nous craignons le plus". Elle rejette par avance la faute dans le camp de l'État, en affirmant que "nous avons vécu ces dernières années une instrumentalisation de la peur d'une part et d'autre part des répressions policières extrêmement graves avec des dizaines de mutilés et des milliers d'arrestations".

La porte-parole souligne aussi que le contre G7 a "tout mis en place pour éviter les scènes de violences avec notamment un service de médiation". "Tout est en place pour que ce soit serein", même si elle admet qu'aucune demande n'a été déposée pour les rassemblements organisés le dimanche matin. Pour une bonne raison, selon Aurélie Trouvé, c'est qu'il y a une violation des libertés et du droit de manifester, "il y a une tonne d'interdictions, y compris pour organiser le contre G7, "relégué à Hendaye".  

Un contre-sommet "riche de sa diversité"

 Les messages anti-G7 sur les algecos à quelques mètres du FICOBA prés des ventas à Irun - Radio France
Les messages anti-G7 sur les algecos à quelques mètres du FICOBA prés des ventas à Irun © Radio France - Oihana Larzabal

G7 et contre G7, ce sont "deux mondes qui s'opposent". D'un côté un G7 "dans un bunker avec un dispositif policier et militaire ahurissant, qui tiennent un G7 hors-sol sans concertation avec la population.  De l'autre notre contre G7 (où on espère plus de 10.000 personnes) qui est ouvert, multiple, riche de sa diversité" avec une centaine organisations internationales, basques et françaises. Elle se dit d'ailleurs "impressionnée au Pays Basque de la richesse de ces mouvements sociaux, et des alternatives au système imposé par Emmanuel Macron et les six chefs d'Etat. C'est un G7 illégitime parce que ça n'est pas aux plus riches de décider de l'avenir de la planète".

Aurélie Trouvé (Alternatives G7): "Nous prônons des taxes contre les transactions financières et une lutte contre l'évasion fiscale"

Choix de la station

France Bleu