Politique

Gaël Perdriau : "Michel Béal se sentait peut-être plus proche des idées de la CGT que de moi"

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 13 octobre 2016 à 17:09

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau
Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau © Maxppp - Maxppp

Le maire de Saint-Étienne a réagi ce jeudi soir à la polémique consécutive à la démission de son adjoint aux ressources humaines. Il assure ne pas gérer autocratiquement la mairie et prendre les décisions pour l'intérêt général.

Ce jeudi matin sur l'antenne de FBSEL, Magali Badiou réagissait à la démission de l'adjoint au maire de Saint-Étienne en charge des ressources humaines, Michel Béal. La syndicaliste CGT des employés territoriaux exprimait ses inquiétudes pour le dialogue sociale à la Ville. Pour elle les élus n'ont plus aucun pouvoir face à Gaël Perdriau. Le maire de Saint-Étienne a donc réagi ce jeudi soir, quelque peu agacé par cette polémique.

La réaction du maire stéphanois à la polémique

Depuis deux ans j'ai souhaité que la ville de Saint-Étienne et l'ensemble de ses services respectent le droit du travail. Ça parait banal mais ce n'était pas le cas et depuis de très nombreuses années. Que la CGT ne soit pas contente des décisions que je prends, cela ne m"étonne pas. Je ne les prends pas pour faire plaisir ou mécontenter la CGT ou un autre syndicat. Je le fais dans l’intérêt de la ville et des Stéphanois. Michel Béal était peut-être plus proche des idées de la CGT que des miennes. Toujours est il que je garde ce cap là : mes décisions vont dans le sens de l'intérêt général. C'est un épiphénomène. Ce qui compte ce sont les engagements pris auprès des Stéphanois et les objectifs que je souhaite atteindre en matière d'attractivité. Ça m'importe beaucoup plus que les questions de personnes.

Partager sur :