Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gaël Perdriau nommé vice-président du parti Les Républicains

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau est nommé vice-président du parti Les Républicains. Le président Christian Jacob lui confie les relations à la société civile.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, dans les studios de France Bleu
Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, dans les studios de France Bleu © Radio France - Julien Corbière

Saint-Étienne, France

Gaël Perdriau est nommé, ce mercredi 23 octobre, vice-président du parti Les Républicains. Cette nomination n'est pas vraiment une surprise puisque pendant sa campagne pour la présidence des Républicains, Christian Jacob a pu compter sur le soutien du maire de Saint-Etienne. C'est d'ailleurs dans la cité stéphanoise qu'il a lancé cette campagne en juin dernier. 

Christian Jacob nomme donc Gaël Perdriau vice-président aux côtés de François Baroin et Jean Leonetti. Le maire de Saint-Etienne se voit confier "la préparation du projet" et "les relations avec la société civile."

Gaël Perdriau aux côtés de Christian Jacob avec plusieurs personnalités du parti Les Républicains.  - Aucun(e)
Gaël Perdriau aux côtés de Christian Jacob avec plusieurs personnalités du parti Les Républicains. - DR

Dans un communiqué, Gaël Perdriau se réjouit de la reconnaissance du président du parti pour [son] "implication d’élu local et pragmatique [...] au contact des réalités vécues par nos concitoyens."

L'élu stéphanois compte profiter de sa nomination comme vice-président des Républicains "pour reconstruire une droite résolument républicaine, ouvertement sociale, fidèle aux valeurs héritées du Général de Gaulle." Il en profite pour dénoncer dans son communiqué un parti qui a "disparu du débat public" depuis une dizaine d'années, incapable "de proposer des idées en phases avec les évolutions de la société."

Au passage, Gaël Perdriau réaffirme sa position de candidat à sa propre succession à la mairie de Saint-Etienne pour les élections de 2020, en plaçant la ville au cœur de son poste de vice-président, mettant "la fierté et l'expérience de Saint-Etienne et des Stéphanois au service d'une refonte de la politique menée par les Républicains."

La nouvelle fait grincer des dents dans l'opposition, notamment du côté du groupe Nouvelle Gauche. Dans un communiqué, il reproche à Gaël Perdriau son incohérence, en s'investissant au sein d'un parti alors qu'il voulait "consacrer toute son énergie au service de Saint-Etienne et des Stéphanois."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu