Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Garantir la probité en politique, c'est possible ?

lundi 6 mars 2017 à 17:45 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Pour les étudiants de Science-po à Aix les mesures à prendre pour garantir la probité en politique sont nombreuses.

Quel choix pour les électeurs le 23 avril prochain ?
Quel choix pour les électeurs le 23 avril prochain ? © Maxppp - Alexandre MARCHI

Aix-en-Provence, France

Ils s'appellent Clément, Jade, Séphora ou encore Lucien, ils sont étudiants en science politique à Aix-en-Provence et cette campagne électorale pour les présidentielles les fascine autant qu'elle les inquiète :

"On est au bout du système, il faut tout revoir." Gabriel, étudiant à Science-pô Aix

Il faut dé-professionnaliser la politique, il n'est pas normal que l'engagement dans la vie de la cité soit une activité rémunérée. "Transparence dans la déclaration de patrimoine, interdiction d'employer des proches pour les parlementaires, limiter les mandats dans le temps", autant de mesures qui sont reprises par les candidats eux mêmes dans une campagne où la morale tient une place inattendue.

Certains étudiants vont plus loin : " il faut un mandat impératif, la possibilité de révoquer l'élu s'il n'applique pas le programme sur lequel on l'a choisi" plaide Séphora. et puis "justice pour tous" tranche Etienne : "quand on vole un scooter, on va en prison, quand on fraude le fisc alors que l'on est un élu de la république ça doit être pareil".

Pour Jade les affaires passent mais les élus restent. Pour éviter cela, elle demande à ce que "tout candidat mis en examen dans une affaire soit écarté de la vie politique le temps qu'elle ne soit élucidée".