Politique

"Garde nationale" : comment ça marche ?

Par Frédéric Chapuis, France Bleu mercredi 12 octobre 2016 à 18:19

Le gouvernement espère 85.000 réservistes dans la Garde nationale en 2018.
Le gouvernement espère 85.000 réservistes dans la Garde nationale en 2018. © Maxppp - © Maxppp

La "Garde nationale", annoncée par François Hollande au lendemain des attentats de novembre 2015, devient une réalité. Elle est officiellement créée ce mercredi en Conseil des ministres. Elle vise à soulager les forces de l'ordre dans leur mission de sécurité contre le risque terroriste.

Évoquée pour la première fois par François Hollande après les attentats de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, puis officialisée cet été, après l'attentat de Nice, la "Garde nationale", est désormais une réalité. Pour quoi faire ? Avec qui ? Quels moyens ? France Bleu fait le point.

"Garde nationale" : mode d'emploi

Qui va composer cette "Garde nationale" ? Le plus gros des effectifs existe déjà en réalité. Ce sont les volontaires de la réserve opérationnelle de l'armée, la gendarmerie et la police. Des jeunes retraités ou bien des actifs. A ces réservistes s'ajoutent des citoyens, des étudiants, des salariés, prêts à donner de leur temps. Les volontaires sont quatre fois plus nombreux depuis les attentats de novembre à Paris et Saint-Denis.

À quel âge peut-on s'engager ? À partir de 17 ans. Il suffit d'être en bonne santé, volontaire et vous voilà engagés dans la "Garde nationale" comme 63.000 Français. Le gouvernement en espère 85.000 d'ici 2018.

Combien de temps s'engage-t-on ? Au moins 1 an et jusqu'à 5 ans. Le contrat est renouvelable.

Qu'est-ce qui change concrètement ? Pas grand chose dans les faits ! Le fonctionnement est le même qu'aujourd'hui puisque la "Garde nationale" reste sous l'autorité des ministères de la Défense et de l'Intérieur. La seule nouveauté, c'est un site internet pour informer et recueillir les candidatures : www.garde-nationale.fr

Quelles sont ses missions ? Une mission de terrain uniquement. La "Garde nationale" n'est pas là pour assurer le maintien de l'ordre, mais simplement pour soulager les militaires, les policiers sur le terrain. Donc de la surveillance, des rondes, etc. Déjà plus de 5.000 réservistes sont déployés chaque jour en France depuis cet été. L'objectif visé est de plus de 9.000 en 2018.

Quel est son coût ? Le budget sera porté à 311 millions d'euros dès 2017, pour accompagner la hausse des effectifs chez les réservistes, et différentes mesures d'incitations. L'Etat s'est par exemple engagé à financer le permis de conduire à hauteur de 1.000 euros pour tout jeune qui s'engage avant 25 ans et passe les épreuves de conduite pendant son contrat.

Une allocation mensuelle de 100 euros sera versée à chaque étudiant de moins de 25 ans qui s'engage dans la "Garde nationale" pour une durée de 5 ans et atteint 37 jours d'engagement chaque année.

La rédaction de France Bleu vous conseille aussi :
►►► Attentat de Nice : un hommage nationale le 14 octobre

►►► Attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam n'a plus d'avocats

Partager sur :