Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Georges Frêche, le monarque aux 80 visages" de Jacques Molénat aux éditions Cairn

-
Par , France Bleu Hérault

Mission périlleuse que celle de résumer Georges Frêche. Homme politique de premier ordre qui aura marqué la ville de Montpellier et la région Laguedoc-Roussillon pour des décennies. Le journaliste montpelliérain Jacques Molénat retrace dans son dernier livre les 40 ans passés "à ses côtés".

Le journaliste montpelliérain Jacques Molénat publie son livre "Georges Frêche, le monarque aux 80 visages" chez Cairn
Le journaliste montpelliérain Jacques Molénat publie son livre "Georges Frêche, le monarque aux 80 visages" chez Cairn © Radio France - Claire Moutarde

Georges Frêche aura marqué tout le monde, les habitants de la ville de Montpellier et de la région Languedoc-Roussillon, les hommes et femmes politiques de tout bord et aussi les journalistes. Pas toujours tendre avec eux, Georges Frêche fait malgré tout partie des personnages passionnants à suivre, "à couvrir".

Jacques Molénat est l'un des journalistes montpelliérains qui a eu la chance d'avoir "suivi le parcours de Georges Frêche de A à Z. C'est ma chance de journaliste". Il signe dans son dernier ouvrage Georges Frêche, le monarque aux 80 visages aux éditions Cairn, un portrait politique et plus personnel de "Georges".

Il l'a suivi depuis son arrivé à Montpellier en 1971, bardé de diplômes, l'agrégation d’histoire du droit et du droit romain, HEC, un doctorat en droit, un doctorat en lettres jusqu'à sa disparition ce dimanche 24 octobre 2010, "transmise de bouche-à-oreille, la nouvelle de la mort de Georges Frêche submerge d’émotion le Languedoc- Roussillon", écrit Jacques Molénat en introduction.

167 pages à découvrir les mille facettes de Georges Frêche, le visionnaire, l'acteur-né, le maoïste, le miterrandophobe, le guerrier, le culotté, le fou des médias, l'intello, le joueur, le lepéniste, le gay friendly, le pied-noir, l'as du renseignement, le roi des cons, le fabulateur, le pote à Loulou, l'adulé, le trahi, le grand homme...etc... Bref, Georges Frêche.

Jacques Molénat

En voici les bonnes feuilles :

Les montpelliérains orphelins le jour de la mort de Georges Frêche

La mort de Georges Frêche rend les montpelliérains orphelins
La mort de Georges Frêche rend les montpelliérains orphelins - Jacques Molénat

Élevé comme un petit dieu par sa mère Marie-Jeanne

Jacques Molénat explique que Marie-Jeanne a élevé Georges Frêche, son fils unique comme un petit dieu. Trop jeune pour aller à l'école, il est confié à une institutrice qui le mettra au fond de la classe. Il apprend à lire et écrire tout seul en regardant la maîtresse. Très sévère, sa mère voulait constamment qu'il soit le premier, "le menaçant d'une baffe" s'il était second. Une relation essentielle pour Georges Frêche. 

Jacques Molénat décrit la relation fusionnelle entre Georges Frêche et sa mère
Jacques Molénat décrit la relation fusionnelle entre Georges Frêche et sa mère - Jacques Molénat

Georges Frêche le visionnaire bâtisseur

Le destin de Georges Frêche est lié à celui de Montpellier. L'homme politique s'identifie à la ville qu'il choisit de conquérir en 1971 lors des élections municipales (il deviendra maire en 1977). Il transformera sa ville mais sa vision concerne un territoire beaucoup plus large.

Georges Frêche, le visionnaire
Georges Frêche, le visionnaire - Jacques Molénat

Freiné dans son destin national par François Mitterrand 

Deux fois, Georges Frêche est proposé comme ministre, en 1981 par Pierre Mauroy puis en 1988 par Michel Rocard mais à chaque fois, le président de la République François Mitterrand s'y oppose.

François Mitterrand considérait Georges Frêche comme incontrôlable
François Mitterrand considérait Georges Frêche comme incontrôlable - Jacques Molénat

Le dézingueur

Impossible d'évoquer Georges Frêche sans évoquer son appétit pour le "jeu de massacre". Tout le monde y passe, François Hollande "il faut qu’il aille administrer Tulle qui a besoin d’un bon maire", Hélène Mandroux, "elle m’a suivi comme un toutou pendant vingt ans. Elle était d’accord sur tout. Et voilà qu’il y a dix jours, elle me donne des leçons de morale" Jacques Blanc, son éternel opposant évidemment mais ce sont surtout les préfets, représentants l'État qui lui servent de cible.

Georges Frêche, le dézingueur
Georges Frêche, le dézingueur - Jacques Molénat

Georges Frêche vu par...

Qu'ils viennent de ses amis ou de ses ennemis, les mots sont durs en général pour évoquer Georges Frêche, entre admiration et méfiance. 

Georges Frêche vu par Pierre Bouldoire
Georges Frêche vu par Pierre Bouldoire - Jacques Molénat
Georges Frêche vu par Gérard Depardieu
Georges Frêche vu par Gérard Depardieu - Jacques Molénat
Georges Frêche vu par FOG
Georges Frêche vu par FOG - Jacques Molénat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess