Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérald Darmanin annonce 60 policiers en renfort à Lille après sa visite surprise

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

Lors d'une visite surprise au commissariat central de Lille dimanche 2 août, Gerald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a annoncé l'arrivée en renfort de 60 policiers. Ce déplacement était en réponse au courrier de Martine Aubry demandant plus d'hommes pour lutter contre le trafic de drogue.

Le ministre de l'Intérieur est venu à Lille en réponse à la lettre ouverte de Martine Aubry fin juillet.
Le ministre de l'Intérieur est venu à Lille en réponse à la lettre ouverte de Martine Aubry fin juillet. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

C'était une visite express, et inattendue. Les policiers et le préfet du Nord eux-mêmes n'ont été prévenus que deux heures avant, et les journalistes seulement à la dernière minute. Gérald Darmanin a semble-t-il voulu éviter les attroupements et manifestations devant le commissariat central de Lille dimanche 2 août.

Après une rencontre d'une demi-heure avec les fonctionnaires, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'arrivée de renforts dans l'agglomération lilloise, en réponse à la lettre ouverte de la maire socialiste de la ville, datée du 29 juillet. Martine Aubry lui demandait des renforts pour lutter contre les zones de non-droit et le trafic de drogue.

Le premier flic de France promet soixante policiers de plus d'ici la fin de l'année dans la métropole lilloise : trente en septembre, à leur sortie d'école, et le reste en décembre. "Cela permettra de revenir aux effectifs qui sont normalement de 1.845", a assuré le ministre de l’Intérieur.

C'est une bouteille d'oxygène, mais ça ne va pas suffire

Gérald Darmanin a reconnu qu'il "fallait combler les défauts de l'Etat". Il manque selon lui une cinquantaine de policiers dans l'agglomération lilloise. Ces renforts vont permettre de lutter contre les trafics de stupéfiants. C'est exactement ce que demandait la maire de Lille ; selon elle, dans certains immeubles, les habitants ont de plus en plus de mal à vivre avec la délinquance et la violence.

Un bon début pour les syndicats

Pour les syndicats de police, ces annonces montrent que le premier flic de France est à l'écoute. "C'est une bouteille d'oxygène, mais ça ne va pas suffire.  Il faudrait au moins 120 à 150 policiers de plus", estime Unité SGP Police. "Il faut aussi savoir qu'à partir de septembre, à cause du jeu des mutations, l'agglomération lilloise va perdre quinze fonctionnaires", précise Alliance.

La situation est aussi tendue dans le reste du département du Nord : Valenciennes, Maubeuge et Dunkerque par exemple sont également en sous-effectifs d'après les syndicats.

Renforcer la vidéosurveillance

Le ministre de l'Intérieur  a aussi insisté dimanche sur la nécessité de renforcer la présence des caméras de vidéosurveillance dans l'agglomération lilloise à la rentrée. C'est d'ailleurs l'une des promesses de campagne de Martine Aubry.

Martine Aubry promet le recrutement de 50 policiers municipaux

Dans un communiqué ce dimanche soir, la maire de Lille se "_réjouit de ces annonces_, première étape de renforcement des moyens de la Police Nationale". Elle espère d'autres moyens "dans les délais les plus brefs possibles". Martine Aubry promet par ailleurs le recrutement de 50 policiers municipaux, un nouveau commissariat de police municipale et le recours à la vidéo protection "partout où cela est utile pour dissuader la délinquance dans les rues commerçantes et pour prouver les trafics dans des immeubles ou des espaces publics"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess