Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gérard Collomb à Rouen : "Les violences contre les policiers seront toujours sévèrement punies"

mercredi 10 janvier 2018 à 11:55 Par Delphine Garnault et Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

En déplacement mercredi à Rouen, le ministre de l'Intérieur a rappelé les trois défis de l'année : la lutte contre le terrorisme, le maintien de l'ordre public et le défi migratoire avec la future loi sur l'asile.

Gérard Collomb à Rouen  pour ses voeux aux forces de l'ordre.
Gérard Collomb à Rouen pour ses voeux aux forces de l'ordre. © Radio France - Christine Wurtz

Rouen, France

Après un hommage aux policiers morts pour la France, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a présenté ses vœux aux forces de l'ordre dans l'enceinte de l'hôtel de police de Rouen. Le ministre lance trois défis : la lutte contre le terrorisme, le maintien de l'ordre public et le défi migratoire avec la future loi sur l'asile. 

Il  a aussi rappelé que "2018 sera  celle de la mise en place de la police de sécurité du quotidien".
Le ministre a redit que des moyens supplémentaires seraient alloués dans le courant du quinquennat. 

7500 postes crées dans les 5 ans à venir dont 1400 dès 2018. Gérard Collomb

Sur les violences, au lendemain d'une mobilisation des policiers, Gérard Collomb déclare  _"Les actes seront , « et j’y travaille personnellement avec la garde des sceaux"_dit il " toujours durement et sévèrement punis".

Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer les syndicats de policiers cet après-midi à Paris.