Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gérard Collomb condamne "les gesticulations" de Génération identitaire dans les Hautes-Alpes

dimanche 22 avril 2018 à 12:35 Par Xavier Demagny, France Bleu

Amené à réagir samedi soir à l'Assemblée nationale sur l'action menée par des militants de "Génération identitaire" dans les Hautes-Alpes, le ministre de l'intérieur Gérard Collomb a condamné les "gesticulations" du groupe d'extrême-droite.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ici en novembre 2017.
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ici en novembre 2017. © AFP -

Assemblée Nationale, Paris, France

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné, samedi soir à l'Assemblée nationale, l'action menée par des militants de "Génération identitaire" dans les Hautes-Alpes. Le groupe d'extrême droite bloque en effet le passage du col de l'Echelle, un point de passage entre l'Italie et la France pour des migrants. Ils disent ainsi "veiller à ce qu'aucun clandestin ne puisse rentrer en France".

"Tomber dans le panneau de ces gesticulations"

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a également regretté que certains députés puissent, selon lui, "tomber dans le panneau de ces gesticulations". Poursuivant que c'était "faire une publicité à une force qui n'en est pas une".

Les députés socialiste, notamment, reprochaient à Gérard Collomb un manque de fermeté vis-à-vis des militants responsables de cette action. "Ne règne qu'une seule chose en France, l'ordre républicain que nous garantissons partout", a-t-il assuré. 

Vifs échanges entre Jean-Luc Mélenchon et Gilbert Collard

Jean-Luc Mélenchon, député et leader de la France insoumise, a relancé Gérard Collomb en affirmant que "c'est précisément parce que ce sont des pitres un peu dérangés qu'il sont dangereux", lui-même ayant été menacé par des groupes d'extrême-droite. Il a reçu l'assurance, de la part du ministre, que ses "services surveillent avec une extrême attention tous ceux qui font partie de cette mouvance". 

L'épisode a provoqué un vif échange entre le député frontiste Gilbert Collard et Jean-Luc Mélenchon. "Tu te sens concerné, Collard ?", lui a lancé Jean-Luc Mélenchon.  "Je ne pleurniche pas quand je reçois des menaces! (...)! Trouillard! Péteux", a violemment répliqué Gilbert Collard.