Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gérard Collomb a quitté le ministère de l'Intérieur, le Premier ministre assure l'intérim

mardi 2 octobre 2018 à 18:43 - Mis à jour le mercredi 3 octobre 2018 à 10:31 Par Viviane Le Guen et Geraldine Houdayer, France Bleu Isère et France Bleu

Emmanuel Macron a fini par accepter la démission de son ministre de l'Intérieur mardi soir. Le Premier ministre Edouard Philippe assure l'intérim, la passation de pouvoir a eu lieu ce mercredi matin. Gérard Collomb a annoncé son retour imminent à la tête de la ville de Lyon.

Passation de pouvoirs entre le  ministre de l'Intérieur démissionnaire Gérard Collomb et le Premier ministre Edouard Philippe
Passation de pouvoirs entre le ministre de l'Intérieur démissionnaire Gérard Collomb et le Premier ministre Edouard Philippe © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

Au lendemain d'un premier refus, Emmanuel Macron, dans la tourmente depuis la rentrée, a fini par accepter mardi soir la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui veut reprendre la mairie de Lyon. Mardi dans Le Figaro, Gérard Collomb avait renouvelé son souhait de quitter le gouvernement. "Il faut une clarté vis-à-vis de nos concitoyens et une clarté vis-à-vis des Lyonnais", avait justifié le candidat aux municipales en 2020.

"C'est toujours avec beaucoup de regret que l'on quitte le ministère de l'Intérieur "

Dans l'attente de la nomination du successeur de Gérard Collomb, le chef de l'Etat a donc demandé au Premier ministre Edouard Philippe d'assurer l'intérim. Le chef du gouvernement a annulé un voyage officiel en Afrique du Sud prévu jeudi et vendredi, a fait savoir dans la foulée Matignon.

La passation de pouvoir entre les deux hommes a eu lieu ce mercredi matin place Beauvau. Une cérémonie expéditive et improvisée. "C'est toujours avec beaucoup de regret que l'on quitte le ministère de l'Intérieur, c'est un très grand ministère", a déclaré Gérard Collomb. 

De son côté, Edouard Philippe a remercié le ministre de l'Intérieur démissionnaire : "Pendant 16 mois, j'ai pu apprécier la très grande culture qui est la vôtre, le caractère direct de l'expression (...) Vous avez dit, Monsieur le ministre que vous aviez aimé travailler au ministère de l'Intérieur, et bien, je vous dit, Monsieur le ministre, que j'ai aimé travailler avec vous."

Collomb confirme son retour imminent à Lyon 

Dans une interview au quotidien régional Le Progrès, le désormais ex-ministre de l'Intérieur avait confirmé son retour à Lyon et évoqué la possibilité de ne pas participer au Conseil des ministres, si un successeur lui était trouvé "dans la nuit".

L'actuel maire de la ville Georges Képénékian, qui a confirmé qu'il rendrait les clefs de Lyon à Gérard Collomb dans l'interview au Figaro, a envoyé sa lettre de démission au préfet du Rhône mardi soir.

Le troisième ministre démissionnaire en quelques semaines 

Selon son entourage, Emmanuel Macron trouve "regrettable que Gérard Collomb se soit mis dans la situation le conduisant à devoir démissionner". Il est le troisième membre du gouvernement à quitter le navire après Nicolas Hulot et Laura Flessel depuis la rentrée.

La relation entre le chef de l'Etat et ce soutien de la première heure s'était dégradée cet été à cause de l'affaire Benalla. Le ministre "a peu apprécié d'être mis en première ligne sur une affaire qu'il juge ne pas le concerner", avait expliqué son entourage. Début septembre Gérard Collomb avait aussi évoquer "le manque d'humilité de l'exécutif"

La rupture entre les deux hommes semblait consommée depuis l'annonce, mi-septembre, de son départ du gouvernement pour être candidat à Lyon en 2020.  

  - Visactu
© Visactu