Politique

Gérard Larcher sur Alstom : "La parole n'est pas tenue"

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 8 septembre 2016 à 9:16

Gérard Larcher
Gérard Larcher © Maxppp - Edouard Bride

En déplacement en Isère, le président du Sénat a réagi aux annonces du groupe Alstom de fermer dans les deux ans l'usine historique de Belfort. Gérard Larcher fait part de sa consternation et demande au gouvernement de se saisir du dossier.

Le président du sénat Gérard Larcher est en visite en Isère aujourd'hui à la rencontre des élus locaux. il doit notamment inaugurer une maison des services publics à la Côte Saint André puis rejoindre ensuite Domène, la commune du sénateur LR Michel Savin qui comme lui soutient François Fillon à la primaire de la droite et du centre.

Gérard Larcher a notamment réagi aux annonces du groupe Alstom de fermer l'usine historique de fabrication des trains installée à Belfort. Pour le président du sénat, il s'agit d'un manquement aux engagements. "La parole n'est pas tenue" confie celui qui rappelle qu'Alstom s’était engagé à se concentrer  sur la branche transport au moment de la vente de la branche énergie à General Electric. Gérard Larcher, ironise aussi sur les déclarations à l'époque d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, qui avait assuré aux belfortains la pérennité du site. Le président du sénat demande au gouvernement de se saisir du dossier. l’État est actionnaire à 20 % du groupe Alstom.

Gérard Larcher sur Alstom : "la parole n'est pas tenue"

Gérard Larcher évoque aussi les primaires de la droite et du centre, la présence qu'il juge nécessaire de NKM dans cette primaire. Réécouter l’interview en intégralité.