Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Investissements "records" et budget 2020 en hausse pour le département de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Le conseil départemental de la Mayenne a planché ce lundi sur le budget primitif 2020. Un budget en hausse et des investissements "records" sont annoncés par la majorité.

Le débat d'orientation budgétaire pour l'année 2020 a eu lieu ce lundi 18 novembre au conseil départemental de la Mayenne
Le débat d'orientation budgétaire pour l'année 2020 a eu lieu ce lundi 18 novembre au conseil départemental de la Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Département Mayenne, France

Comme en 2017, 2018, et 2019, le conseil départemental de la Mayenne annonce un budget primitif 2020 en hausse. Il s'établirait à 356 millions d'euros (contre 343 millions d'euros en 2019 et 341 millions d'euros en 2018). 

Au rayon des bonnes nouvelles (financières) pour le département : une augmentation de neuf millions d'euros de son autofinancement, rendue possible par une limitation des charges de fonctionnement d'après la collectivité. Même si les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 1,2% en 2019. Comme l'année dernière, la dette baisse : l'encours diminue de six millions d'euros d'après le budget primitif 2020.

De plus, le taux d'imposition au titre du foncier bâti est maintenu à 19,86% comme c'est le cas depuis 2011. La taxe du foncier bâti, et donc les recettes qui en découlent, seront pour rappel, transférées aux communes à partir du 1er janvier 2021, comme le souhaitait le gouvernement pour compenser la suppression progressive de la taxe d'habitation dans les villes. 

"Des investissements records"

Lors de la séance de ce lundi 18 novembre du conseil départemental de la Mayenne, son président Olivier Richefou s'est félicité d'une somme "record" de 92 millions d'euros d'investissements pour l'année 2020. Et ce en raison de l'aboutissement de plusieurs chantiers majeurs : celui du contournement de Château-Gontier-sur-Mayenne (32 millions d'euros) et celui de Cossé-le-Vivien (35 millions d'euros). L'année prochaine sera évidemment marquée par la fin de la construction de l'Espace Mayenne que le département finance à hauteur de 30 millions d'euros. "C'est forcément un signe de bonne santé surtout quand on le fait en augmentant pas l'impôt. C'est la marque de fabrique du conseil départemental que l'on continue d'imprimer" déclare Olivier Richefou. 

Cependant, pour les élus de l'opposition, comme Christian Briand du canton de L'Huisserie, certains secteurs sont malgré tout laissés-pour-compte. "Il faut par exemple prendre plus en considération la problématique du maintien à domicile. Revoir les conditions de rémunération et de travail des personnes aidantes pour que l'on soit en phase avec les besoins de la population dans un département qui vieillit. En terme d'aménagement du territoire également, il faut penser à l'est de Laval avec le prochain échangeur d'Argentré qui pose question" développe l'élu. 

Autres projets d'envergures pour le conseil départemental de la Mayenne en 2020 : la mise en place du plan May'aînés en faveur des personnes âgées et le lancement des études pour le collège Lavallois Fernand Puech-II.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu