Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gestion des AOT, le « oui… mais » de la ville d’Ajaccio

-
Par , , France Bleu RCFM

La plage du Ricantu passera en 2020 sous la houlette de la ville d’Ajaccio. Le conseil municipal l’a voté à l’unanimité. Cet exemple aura valeur de test avant d’aller plus loin en matière d’autorisation d’occupation temporaire du domaine public maritime.

Gestion des AOT, le « oui … mais » de la ville d’Ajaccio
Gestion des AOT, le « oui … mais » de la ville d’Ajaccio © Maxppp -

Ajaccio, France

Le sujet avait a agité l’actualité régionale tout au long de la saison estivale. Et la problématique des autorisations d’occupation temporaire du domaine public maritime est loin d’être réglée. L’été a été synonyme de protestations, de saisies de matériel de plage, de verbalisations. 

La question des AOT, quasi exclusivement traitée par les services de l’Etat, devrait être prise en main par certaines communes volontaires. 

Ajaccio a manifesté son intérêt. Le conseil municipal a voté à l’unanimité, mardi 1er octobre, la gestion future d’une partie du domaine public maritime de la commune. L’expérimentation sera menée en 2020 sur le site di Ricantu. Pour autant, et malgré les positions exprimées lors du débat étaient moins consensuelles que le vote final du conseil municipal. 

Des positions variées mais un vote unanime au conseil municipal d'Ajaccio

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu