Politique

Gilbert Favreau défend les choix budgétaires du département des Deux-Sèvres

Par Typhaine Morin et Noémie Guillotin, France Bleu Poitou mardi 22 mars 2016 à 9:32

Gilbert Favreau est l'invité de la rédaction de France Bleu Poitou à Niort
Gilbert Favreau est l'invité de la rédaction de France Bleu Poitou à Niort - Conseil département des Deux-Sèvres

Le budget du département des Deux-Sèvres a été adopté ce lundi dans un climat tendu. Depuis plusieurs semaines, le président du conseil départemental, Gilbert Favreau, fait face à une vive opposition sur les choix budgétaires de sa majorité. Il vient s'expliquer ce mardi sur France Bleu Poitou.

Le président du Conseil départemental des Deux-Sèvres, Gilbert Favreau, est l'invité de France Bleu Poitou, ce mardi à 8h10. Il répondra aux questions de la rédaction depuis le studio de Niort. Ce lundi, le budget de département a finalement été adopté, mais dans un climat tendu. Il y a deux semaines, la séance du budget n'avait pas pu se tenir en raison de la manifestation de 300 personnes. Ce lundi, 200 personnes ont à nouveau contesté les choix budgétaires de la majorité départementale.

Les manifestants dénoncent la baisse de certaines subventions, notamment pour les maisons de retraite (les Ehpad) et pour la culture. En deux semaines, plusieurs réunions ont été organisées entre la majorité départementale (Les Républicains) et les syndicats (FO, CGT et CFDT) pour tenter de trouver un terrain d'entente. Finalement, les ils ont obtenu la prise en charge par le département de sa part dans le financement des animateurs des maisons de retraite. Mais pour cette année seulement.

15 millions d'euros d'économie

Sur l'augmentation des dotations, la situation reste bloquée. Gilbert Favreau rappelle la situation budgétaire du département des Deux-Sèvres, contraint de trouver 15 millions d'euros d'économies. La majorité fait le choix de ne pas augmenter les impôts mais de réduire certaines dépenses, notamment celles qui ne sont pas obligatoires. Pour l'opposition de gauche, la solution est ailleurs : dans la diminution des investissements prévus à hauteur de 50 millions d'euros.

Écoutez l'interview de Gilbert Favreau ce mardi à 8h10 sur France Bleu Poitou.