Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : Frank Buhler appelle à une "invasion gigantesque" de Paris "à pied, à cheval ou en voiture"

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors qu’un nouveau rendez-vous national a été fixé par les gilets jaunes ce samedi 24 novembre, cette fois à Paris, Frank Buhler, relaye l’appel sur les réseaux sociaux. Le Tarn-et-Garonnais, auteur d’une vidéo virale sur Facebook il y a un mois, s’exprimait ce lundi midi sur France Bleu Occitanie.

Franck Buhler
Franck Buhler - (capture d'écran d'une vidéo postée sur Facebook)

Le délégué de circonscription du parti Debout la France dans le Tarn-et-Garonne insiste : c’est en tant que citoyen qui "fait 90 km par jour pour avoir le droit d’aller travailler" qu’il s’exprime. Frank Buhler relaye ce lundi l’appel à un nouveau rassemblement national le 24 novembre à Paris : "Il faut que par milliers, à pied, à cheval ou en voiture, se répandent dans les rues de Paris, qu’ils marchent dans les rues tout doucement, et qu’il y ait cette invasion gigantesque dans Paris."

Comment ? Frank Buhler a une idée : tous monter à Paris avec des trains gratuits. "Il faut faire en sorte qu’ils soient gratuits, il n’y a pas de raison qu’ils ne le soient pas", estime-t-il. "Puisqu’on ne nous écoute pas, puisqu’on se moque de nous, puisque droit dans ses bottes, le Premier ministre nous dit qu’il a un cap et que d’un air martial il refuse d’écouter la douleur de la France périphérique, la douleur de tous ces gens qui n’ont pas de ligne de bus, pas de transports en commun alors qu’ils payent à la région Occitanie des impôts locaux."

Son engagement politique dénoncé par les gilets jaunes

Quelle est sa réaction au fait que sa présence n’ait pas forcément été souhaitée le week-end dernier sur les points de blocage de Montauban ? Son engagement politique dans le parti de Nicolas Dupont-Aignan de lui a été reproché. "Tout de ce que je sais, on ne peut pas ne pas être quelque part un peu politisé [...] Je constate simplement que tous les partis politiques, à l’exception de celui qui soutient Mr Macron, ont dit qu’il soutenaient les gilets jaunes et n’ont pas essayé de récupérer quoi que ce soit. Lorsque j’ai fait le premier appel qui a eu énormément de succès, je l’ai fait en tant que citoyen." 

"Certains médias qui sont les soutiens de Mr Macron ont évidemment essayer de trouver une faille pour désamorcer : parfois c’est d’intimider des gens quand ils veulent déposer des demandes de manifestation", souligne-t-il. Frank Buhler conclut : "L’autre moyen c’est en disant que c’est Debout la France qui pilote tout ça. Ce n’est en aucun cas en tant que membre de ce parti que j’agis aujourd’hui"

Il y a un mois, Frank Buhler a, sur sa page Facebook intitulée Frank Buhler - Blog politique - Patriosphères infos, appelé dans une vidéo vue plus de 4 millions de fois, à aller manifester le 17 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess