Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "J'ai peur d'une radicalisation" (Daniel Barbe, président de l'association des maires ruraux de Gironde)

-
Par , France Bleu Gironde

Le maire de Blasimon, et président de l'association des maires ruraux de Gironde, était l'invité de 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde. Il espère que les mesures qu'annoncera mardi Emmanuel Macron seront "intelligentes, pour que les ruraux ne soient pas doublement punis".

Daniel Barbe, maire de Blasimon et président de l'association des maires ruraux de Gironde
Daniel Barbe, maire de Blasimon et président de l'association des maires ruraux de Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Daniel Barbe est le maire depuis 10 ans de Blasimon, une commune de 950 habitants située dans l'Entre-deux-Mers, entre Castillon-la-Bataille et Sauveterre-de-Guyenne. Il est aussi le président de l'association des maires ruraux de Gironde, et il comprend le mouvement des gilets jaunes, notamment en zone péri-urbaine, car "ces habitants subissent une double peine : ils n'ont pas d'autre choix que d'utiliser leur voiture."

Invité de 'Vendredi Politique', Daniel Barbe est aussi revenu sur le Congrès des maires de France, qui vient de s'achever à Paris. Le premier ministre qui a clos les travaux jeudi, a promis d'associer les maires à la réforme de la fiscalité locale, qui sera présentée à la mi-avril en Conseil des Ministres. Il ne croit pas vraiment à la promesse d'Edouard Philippe à cette réforme. A ses yeux, "c'est de la calinothérapie". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess