Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le député LREM Bertrand Sorre réitère sa demande de moratoire des hausses de taxes

jeudi 29 novembre 2018 à 15:28 Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin et France Bleu

Bertrand Sorre, député LREM de la Manche, demande que l'exécutif suspende pour trois mois toutes les hausses prévues au 1er janvier 2019.

Le député Bertrand Sorre demande un moratoire des taxes
Le député Bertrand Sorre demande un moratoire des taxes - Assemblée Nationale

Manche, France

Bertrand Sorre avait déjà plaidé pour un moratoire le 23 novembre dernier sur France Bleu Cotentin. Le député LREM de la Manche disait comprendre la colère des "gilets jaunes" et espérer que le gouvernement et le président apporteraient rapidement des réponses concrètes qui se traduisent à court terme pour les Français. "Il faut peut-être trouver un moratoire de l'augmentation des taxes tel qu'il est prévu dans le futur budget de l'Etat et ce serait un signe fort. Il faut aussi se projeter à un peu plus long terme et ce gouvernement doit s'engager dans des mesures fortes d'accompagnement des collectivités pour renforcer les mobilités. Mais les gens ne quitteront pas les rond-points s'il n'y a pas mardi annoncé par le président de la République des mesures de court terme."

Après l'allocution du président de la République mardi dernier et en l'absence de mesure à effet immédiat, Bertrand Sorre réitère et demande que l'exécutif suspende pour trois mois -période ouverte pour une large consultation- toutes les hausses prévues au 1er janvier 2019 afin de prendre en considération les conclusions de la concertation dans les futures décisions. Le député a adressé cette demande dans un courrier au président de la République, au Premier ministre ainsi qu'au président du Groupe LREM à l'Assemblée nationale.